Logo

Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur chute après l'ouverture des marchés boursiers américains, sous la pression de la propagation de l'épidémie de pneumonie virale et les inquiétudes qu'elle génère sur la demande mondiale en brut.
Vers 16H45 GMT (17H45 à Paris), le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril abandonnait 4,57%, à 44,94 dollars, peu après avoir touché 43,85 dollars, un plus bas depuis la fin du mois de décembre 2018.

Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le dernier jour de cotation, valait de son côté 50,57 dollars à Londres, en baisse de 3,09% par rapport à la clôture de jeudi.

Plus tôt dans la journée, vers 9H30 GMT, il a frôlé les 50 dollars le baril, à 50,05 dollars.

"Le mouvement de panique des marchés fait pression sur celui du pétrole, qui est souvent un indicateur fidèle de l'état de santé de l'économie mondiale", a estimé David Madden, de CMC Markets.

"Nouvelle séance, nouvelle dégringolade", avait commenté plus tôt dans la journée Stephen Brennock, analyste de PVM Associates, l'épidémie de coronavirus continuant de provoquer "un malaise" sur les marchés.

Car si la Chine était jusqu'à peu l'unique foyer mondial de coronavirus, le risque s'est démultiplié avec l'émergence de nouveaux pays-sources comme la Corée du Sud, l'Iran et l'Italie.

La production de brut américaine encore à son niveau record - les États-Unis extrayant en moyenne 13 millions de barils par jour (mbj) selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie - tire les prix du WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. vers le bas, a expliqué à l'AFP Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Le dernier jour de cotation du BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole." participe de la chute des cours, a ajouté Rober Yawger, de Mizuho.

Pour enrayer la chute libre des prix - les cours de référence des barils européen et américain s'apprêtent à boucler une sixième séance consécutive de baisse, et accusent un retard proche des 15% sur la semaine - les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés devront envoyer des signaux forts au marché à l'issue de leur réunion jeudi et vendredi prochain à Vienne.

Une coupe supplémentaire de l'ordre d'un million de barils par jour, comme rapporté par le Financial Times jeudi, pourrait rassurer le marché mais seulement "un jour ou deux", a estimé auprès de l'AFP M. Yawger.

S'ils s'en tiennent à 600.000 barils par jour, comme évoqué précédemment, "cela n'arrêtera pas la chute", a-t-il averti.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.