Menu
A+ A A-

Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libre

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur plongeon jeudi face à la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, tombant à leur plus bas niveaux en plus d'un an après avoir chuté de plus de 10% depuis le début de la semaine.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a lâché 1,25 dollar, ou 2,3%, pour clôturer à 52,18 dollars, un niveau plus vu depuis fin 2018.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril a abandonné 1,64 dollar, ou 3,4%, pour terminer à 47,09 dollars, au plus bas depuis début janvier 2019.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a lâché 10,8% depuis le début de la semaine et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 11,8%.

La propagation du virus fait craindre "un ralentissement mondial, un affaiblissement de la confiance des consommateurs et une diminution des voyages, ce qui pèse sur la demande et donc sur les prix", a expliqué à l'AFP Michael Hewson, de CMC Markets.

Le coronavirus touche à présent plus de 50 pays plus ou moins armés au niveau médical, avec un bilan provisoire de 82.560 contaminations, dont 2.813 décès.

Dans ce contexte, les décisions des ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés lors de la réunion prévue dans une semaine à Vienne seront décisives pour enrayer la chute des cours.

La Russie, par la voix de son ministre de l'Energie Alexandre Novak cité par les agences russes, s'est dite jeudi "très satisfaite de la coopération avec l'Arabie saoudite" et a assuré "vouloir continuer à coopérer davantage non seulement dans le cadre des relations multilatérales de l'OPEP+, mais également en bilatéral" avec Ryad.

Pour Phil Flynn, de Price Futures Group, les pertes ont pu être limitées à la "suite d'informations évoquant le fait que l'Arabie saoudite pourrait décider de réduire de 500.000 barils par jour ses exportations vers la Chine".

"Même si ce n'est pas techniquement une réduction de la production, car le pays va probablement continuer à extraire du brut et le placer dans ses stocks, cela y ressemble", estime-t-il.

Dans le même temps, ajoute le spécialiste, "les acteurs du marché misent de plus en plus sur la probabilité que la Réserve fédérale décide d'abaisser ses taux une nouvelle fois cette année, ce qui pourrait stimuler la demande en brut".

"Si les gros titres sur le coronavirus continuent à empirer, on pourrait voir une nouvelle vague de ventes" car "le marché est clairement plus guidé en ce moment par la peur que par la réalité", estime M. Flynn.

"Mais à court terme, on pourrait avoir atteint un certain plancher", prédit-t-il en soulignant que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. est descendu jusqu'à 45,88 dollars en cours de séance jeudi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 18 octobre 2021 à 08:12

    Le gouvernement Français privilégie l'option d'un 'chèque ca…

    Paris: Le gouvernement privilégie la piste d'un "chèque carburants" pour aider les ménages les plus modestes à faire face à la hausse...

    vendredi 15 octobre 2021 à 22:13

    Le pétrole en lévitation, le WTI touche un plus haut de sept…

    Cours de clôture: Rien ne semble pouvoir arrêter, à court terme, l'envolée des cours du pétrole qui ont poursuivi leur progression vendredi...

    vendredi 15 octobre 2021 à 11:47

    Le pétrole bloqué en marche avant, nouveau plus haut en troi…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur ascension à la faveur des perspectives radieuses pour la demande, portant le baril de...

    jeudi 14 octobre 2021 à 21:54

    Le pétrole passe outre la remontée des stocks US et reprend …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris leur escalade jeudi malgré une hausse beaucoup plus marquée que prévu des stocks...

    jeudi 14 octobre 2021 à 18:15

    🛢️USA: les stocks de brut américains mieux que prévu font fl…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté nettement plus qu'attendu la semaine dernière, selon les chiffres publiés...

    jeudi 14 octobre 2021 à 16:10

    Le pétrole proche de ses sommets, la Russie estime 'rationne…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en hausse jeudi, portés par les prévisions de l'Agence internationale de l'Energie qui table sur une...

    jeudi 14 octobre 2021 à 11:47

    Le pétrole se rapproche de ses sommets, l'AIE voit la demand…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en hausse jeudi, portés par les prévisions de l'Agence internationale de l'Energie qui table sur une...

    jeudi 14 octobre 2021 à 10:39

    La crise de l'énergie va soutenir la demande pour le pétrole…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a relevé jeudi ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2021 et 2022, pariant...

    mercredi 13 octobre 2021 à 21:50

    Le pétrole consolide, pris dans des vents contraires

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés mercredi, hésitant au long d'une séance marquée par un balai de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite