Menu
A+ A A-

Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à New York

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu depuis janvier 2019 dans un marché qui continue de s'inquiéter de la propagation du nouveau coronavirus.
Le baril de référence aux États-Unis, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., pour livraison en avril a baissé de 2,3%, ou 1,17 dollar, pour terminer à 48,73 dollars.

A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a reculé de 1,52 dollar, ou 2,8%, pour clôturer à 53,43 dollars.

Depuis jeudi dernier, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a perdu 9,4% et le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. 9,9%.

"Les craintes d'une pandémie mondiale de Covid-19 se multiplient suite aux dernières informations en provenance d'Europe et des États-Unis et affectent également les marchés financiers: la confiance des investisseurs en souffre fortement", a expliqué Eugen Weinberg, analyste pour Commerzbank.

L'épidémie apparue en décembre dans le centre de la Chine a déjà atteint un pic dans ce pays, où elle a contaminé quelque 78.000 personnes dont plus de 2.700 sont mortes, ont indiqué mercredi les autorités chinoises.

Mais elle touche de plus en plus de pays et l'épidémie a débarqué en Amérique latine, jusqu'ici épargnée, en y entrant par le Brésil, tout en continuant à se propager en Europe et en Asie, attisant l'anxiété dans le monde entier.

Les cours du brut ont accéléré leur chute en fin de séance mercredi "après des informations de presse évoquant des tests effectués sur plus de 80 personnes dans le comté de Nassau", près de New York, a souligné Robert Yawger de Mizuho. "Si des cas se confirment, cela augmenterait drastiquement le nombre de personnes concernées aux États-Unis", a-t-il ajouté.

Le président américain, Donald Trump, devait s'exprimer sur cette crise lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche dans la soirée, à 23H00 GMT, en présence de responsables des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

"La peur d'une pandémie est clairement la principale préoccupation des marchés financiers actuellement", a renchéri Daniel Ghali, de TD Securities. "Le marché de l'énergie est particulièrement vulnérable car il pâtit directement des mesures prises pour limiter la propagation, avec notamment les restrictions sur les voyages".

Les cours se sont bien un peu redressés en cours de séance après la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) montrant une hausse bien plus faible que prévu des stocks de brut aux États-Unis et une diminution significative des réserves d'essence et de produits distillés dans le pays.

Mais ce répit a été temporaire et les cours sont rapidement repartis à la baisse.

Dans ce contexte, les acteurs du marché sont à l'affût de tout signe sur les intentions des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés, dont la Russie, qui se réunissent la semaine prochaine à Vienne, en Autriche, pour se mettre d'accord sur une stratégie visant à soutenir les cours.

(c) AFP

Commenter Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à New York



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite