Logo

USA: les stocks de brut augmentent moins que prévu

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la cinquième semaine consécutive aux Etats-Unis, mais moins qu'attendu par les analystes, selon un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publié mercredi.
Lors de la semaine achevée le 21 février, les réserves commerciales de brut ont progressé de 500.000 barils dans le pays pour s'établir à 443,3 millions, là où les spécialistes interrogés par l'agence Bloomberg avaient tablé sur une augmentation de 2,6 millions de barils.

Déjà en légère hausse avant la diffusion du rapport, le cours du baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. de New York est monté encore un peu plus après les chiffres de l'EIA et prenait vers 15H45 GMT 0,9% à 50,37 dollars.

"Entre la hausse moins forte que prévu des stocks de brut et le repli marqué des stocks d'essence et de produits distillés, le rapport est dans son ensemble plutôt favorable à une hausse des prix", a souligné John Kilduff, d'Again Capital.

Les stocks d'essence ont, de fait, reculé de 2,7 millions de barils, soit un peu plus que prévu par les analystes, qui anticipaient un recul de 2 millions de barils.

Les réserves de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont, pour leur part, baissé de 2,1 millions de barils, là où les experts avaient prédit une baisse de 1,5 million de barils.

La production de brut est restée à son niveau record, les États-Unis extrayant en moyenne 13 millions de barils par jour (mbj).

Les raffineries ont réduit leur cadence, fonctionnant à 87,9% de leurs capacités, contre 89,4% la semaine précédente.

"C'est peut-être le seul point un peu négatif du rapport mais cela pourrait aussi faire monter la valeur de l'essence et des produits distillés dans les semaines à venir", a remarqué M. Kilduff. "C'est un élément important dans la mesure où on voit également les exportations s'approcher de nouveau de leurs records", a ajouté le spécialiste.

Les exportations de brut américain, en forte hausse depuis 2017, ont en effet encore légèrement grimpé, passant de 3,56 mbj à 3,66 mbj.

Les importations ont, de leur côté, reculé, passant de 6,55 mbj à 6,22 mbj.

Les stocks de brut WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. du terminal de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence à la cotation du pétrole à New York, ont augmenté de 800.000 barils, à 39,1 millions de barils.

La demande en énergie a, elle, baissé par rapport à la semaine précédente: au cours des quatre dernières semaines, les États-Unis ont au total consommé en moyenne 20,3 mbj, ce qui représente une baisse de 2,2% sur un an.

(c) AFP

Commenter USA: les stocks de brut augmentent moins que prévu

graphcomment>