Menu
A+ A A-

Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a chuté lundi, rattrapé comme le reste des marchés financiers par un vent de panique face à la propagation du coronavirus hors de Chine, qui pourrait freiner significativement la demande mondiale d'or noir.
Le baril de référence aux États-Unis, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en avril, a terminé en baisse de 3,7%, ou 1,96 dollar, à 51,42 dollars, après avoir plongé de près de 5,5% en cours de séance.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a dégringolé de 3,8%, ou 2,20 dollars, à 56,30 dollars à Londres. Il a perdu jusqu'à 5,8% plus tôt dans la journée.

"La propagation de l'épidémie en Italie et en Corée du Sud met les prix du pétrole sous pression", a résumé Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Deux mois après l'apparition du nouveau coronavirus dans le centre de la Chine, l'épidémie s'est accélérée lundi à travers le globe, avec des bilans en forte hausse de la Corée du Sud à l'Iran en passant par l'Italie.

Tout en reconnaissant un déclin en Chine, pays d'origine de la maladie, depuis début février, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a évoqué un risque de "pandémie".

La forte baisse des cours de l'or noir lundi met en tout cas fin à la progression du Brent et du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., qui était de respectivement 10% et 8% depuis une reprise amorcée le 10 février.

"Ce changement rapide s'explique par les préoccupations relatives à la demande: si de plus en plus de pays et de continents sont touchés par le virus, le ralentissement de l'activité économique et des voyages sera d'autant plus important", a relevé M. Fritsch.

"On n'est pas encore sorti d'affaire", abondent les analystes de Goldman Sachs. "L'économie (chinoise) n'a pas encore vraiment redémarré, créant des surplus (pétroliers) importants sur des marchés clés", remarquent-ils dans une note. "Ces perturbations créent des goulots d'étranglement dans les voies habituelles de transport à travers le monde", ajoutent-ils.

Si la promesse par Pékin de mesures de soutien à l'économie avait permis jusqu'à présent de limiter les dégâts et d'alimenter la hausse des cours du brut, cette progression était, à leur yeux, "trop importante".

Les acteurs de marché se tournent désormais vers les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés qui se retrouvent la semaine prochaine à Vienne pour tenter d'apporter côté offre une réponse à la mesure des risques qui pèsent sur la demande.

Pour les analystes de Goldman Sachs toutefois, la forte baisse des exportations de pétrole libyen suite aux blocages de terminaux pétroliers ainsi que les sanctions imposées récemment par Washington à l'encontre d'une filiale du géant russe Rosneft qui transportait de 50% à 65% des exportations de pétrole vénézuélien "pourrait éliminer le besoin pour l'Opep de décider de coupes supplémentaires".


(c) AFP

Commenter Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    mardi 11 juin 2024 à 16:00

    🔥 Gaz naturel : hausse malgré l’arrivée du solaire

    Paris: Le prix du baril de pétrole baisse depuis avril, sous l’effet d’un ralentissement des économies dans le monde, en particulier aux États-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite