Menu
A+ A A-

Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a chuté lundi, rattrapé comme le reste des marchés financiers par un vent de panique face à la propagation du coronavirus hors de Chine, qui pourrait freiner significativement la demande mondiale d'or noir.
Le baril de référence aux États-Unis, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en avril, a terminé en baisse de 3,7%, ou 1,96 dollar, à 51,42 dollars, après avoir plongé de près de 5,5% en cours de séance.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a dégringolé de 3,8%, ou 2,20 dollars, à 56,30 dollars à Londres. Il a perdu jusqu'à 5,8% plus tôt dans la journée.

"La propagation de l'épidémie en Italie et en Corée du Sud met les prix du pétrole sous pression", a résumé Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Deux mois après l'apparition du nouveau coronavirus dans le centre de la Chine, l'épidémie s'est accélérée lundi à travers le globe, avec des bilans en forte hausse de la Corée du Sud à l'Iran en passant par l'Italie.

Tout en reconnaissant un déclin en Chine, pays d'origine de la maladie, depuis début février, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a évoqué un risque de "pandémie".

La forte baisse des cours de l'or noir lundi met en tout cas fin à la progression du Brent et du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., qui était de respectivement 10% et 8% depuis une reprise amorcée le 10 février.

"Ce changement rapide s'explique par les préoccupations relatives à la demande: si de plus en plus de pays et de continents sont touchés par le virus, le ralentissement de l'activité économique et des voyages sera d'autant plus important", a relevé M. Fritsch.

"On n'est pas encore sorti d'affaire", abondent les analystes de Goldman Sachs. "L'économie (chinoise) n'a pas encore vraiment redémarré, créant des surplus (pétroliers) importants sur des marchés clés", remarquent-ils dans une note. "Ces perturbations créent des goulots d'étranglement dans les voies habituelles de transport à travers le monde", ajoutent-ils.

Si la promesse par Pékin de mesures de soutien à l'économie avait permis jusqu'à présent de limiter les dégâts et d'alimenter la hausse des cours du brut, cette progression était, à leur yeux, "trop importante".

Les acteurs de marché se tournent désormais vers les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés qui se retrouvent la semaine prochaine à Vienne pour tenter d'apporter côté offre une réponse à la mesure des risques qui pèsent sur la demande.

Pour les analystes de Goldman Sachs toutefois, la forte baisse des exportations de pétrole libyen suite aux blocages de terminaux pétroliers ainsi que les sanctions imposées récemment par Washington à l'encontre d'une filiale du géant russe Rosneft qui transportait de 50% à 65% des exportations de pétrole vénézuélien "pourrait éliminer le besoin pour l'Opep de décider de coupes supplémentaires".


(c) AFP

Commenter Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 18 octobre 2021 à 08:12

    Le gouvernement Français privilégie l'option d'un 'chèque ca…

    Paris: Le gouvernement privilégie la piste d'un "chèque carburants" pour aider les ménages les plus modestes à faire face à la hausse...

    vendredi 15 octobre 2021 à 22:13

    Le pétrole en lévitation, le WTI touche un plus haut de sept…

    Cours de clôture: Rien ne semble pouvoir arrêter, à court terme, l'envolée des cours du pétrole qui ont poursuivi leur progression vendredi...

    vendredi 15 octobre 2021 à 11:47

    Le pétrole bloqué en marche avant, nouveau plus haut en troi…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur ascension à la faveur des perspectives radieuses pour la demande, portant le baril de...

    jeudi 14 octobre 2021 à 21:54

    Le pétrole passe outre la remontée des stocks US et reprend …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris leur escalade jeudi malgré une hausse beaucoup plus marquée que prévu des stocks...

    jeudi 14 octobre 2021 à 18:15

    🛢️USA: les stocks de brut américains mieux que prévu font fl…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté nettement plus qu'attendu la semaine dernière, selon les chiffres publiés...

    jeudi 14 octobre 2021 à 16:10

    Le pétrole proche de ses sommets, la Russie estime 'rationne…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en hausse jeudi, portés par les prévisions de l'Agence internationale de l'Energie qui table sur une...

    jeudi 14 octobre 2021 à 11:47

    Le pétrole se rapproche de ses sommets, l'AIE voit la demand…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en hausse jeudi, portés par les prévisions de l'Agence internationale de l'Energie qui table sur une...

    jeudi 14 octobre 2021 à 10:39

    La crise de l'énergie va soutenir la demande pour le pétrole…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a relevé jeudi ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2021 et 2022, pariant...

    mercredi 13 octobre 2021 à 21:50

    Le pétrole consolide, pris dans des vents contraires

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés mercredi, hésitant au long d'une séance marquée par un balai de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite