Menu
A+ A A-

Le pétrole dans le rouge, persistance des inquiétudes sur l'impact du coronavirus

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient orientés à la baisse mardi, lestés par le regain des craintes autour de l'épidémie de coronavirus et ses conséquences concrètes sur le long terme.
Vers 10H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 56,69 dollars à Londres, en baisse de 1,70% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mars perdait 1,48%, à 51,28 dollars, comparé à sa valeur à la clôture de vendredi, dernière référence en raison d'un jour férié lundi aux États-Unis.

"Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. est repassé sous les 52 dollars le baril du fait des inquiétudes sur un impact plus long du coronavirus" sur l'économie mondiale, a estimé Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote Bank.

Certains analystes pointent notamment le mauvais signal envoyé par Apple: l'entreprise américaine a annoncé lundi en fin de journée que sa prévision de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre ne serait sans doute pas atteinte à cause de l'épidémie.

"C'est un rappel clair aux investisseurs des conséquences négatives du Covid-19, et le Brent a (lui aussi) réagi en passant sous les 57 dollars" le baril, a estimé Carsten Fritsch de Commerzbank.

Les propositions du comité technique de l'Opep+ qui s'est réuni il y a deux semaines n'étaient que de simples recommandations, et Moscou fait toujours attendre sa décision sur les coupes supplémentaires de la production d'or noir.

Depuis l'apparition de la maladie en décembre à Wuhan (centre de la Chine), plus de 1.900 personnes sont décédées et plus de 72.000 ont été contaminées.


(c) Afp

Commenter Le pétrole dans le rouge, persistance des inquiétudes sur l'impact du coronavirus


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 janvier 2023 à 14:10

    Porté par la flambée du brut, Chevron affiche un bénéfice re…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a dégagé 35,5 milliards de dollars de bénéfice net en 2022, plus du double de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 11:46

    Le pétrole en hausse, poussé par la résilience de l'économie…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, poussés par des données macroéconomiques encourageantes aux Etats-Unis qui achèvent 2022 en croissance, mais aussi...

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 27 janvier 2022 Les deux références mondiales de l'or noir ont effacé leurs pertes de la semaine et sont en passe de réaliser un troisième gain hebdomadaire consécutif.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite