Menu
A+ A A-

Le pétrole dans le rouge, persistance des inquiétudes sur l'impact du coronavirus

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient orientés à la baisse mardi, lestés par le regain des craintes autour de l'épidémie de coronavirus et ses conséquences concrètes sur le long terme.
Vers 10H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 56,69 dollars à Londres, en baisse de 1,70% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mars perdait 1,48%, à 51,28 dollars, comparé à sa valeur à la clôture de vendredi, dernière référence en raison d'un jour férié lundi aux États-Unis.

"Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. est repassé sous les 52 dollars le baril du fait des inquiétudes sur un impact plus long du coronavirus" sur l'économie mondiale, a estimé Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote Bank.

Certains analystes pointent notamment le mauvais signal envoyé par Apple: l'entreprise américaine a annoncé lundi en fin de journée que sa prévision de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre ne serait sans doute pas atteinte à cause de l'épidémie.

"C'est un rappel clair aux investisseurs des conséquences négatives du Covid-19, et le Brent a (lui aussi) réagi en passant sous les 57 dollars" le baril, a estimé Carsten Fritsch de Commerzbank.

Les propositions du comité technique de l'Opep+ qui s'est réuni il y a deux semaines n'étaient que de simples recommandations, et Moscou fait toujours attendre sa décision sur les coupes supplémentaires de la production d'or noir.

Depuis l'apparition de la maladie en décembre à Wuhan (centre de la Chine), plus de 1.900 personnes sont décédées et plus de 72.000 ont été contaminées.


(c) Afp

Commenter Le pétrole dans le rouge, persistance des inquiétudes sur l'impact du coronavirus


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 26 février 2021 à 11:51

    Le pétrole recule au lendemain de nouveaux records en plus d…

    Londres: Les cours du pétrole restaient gagnants sur la semaine mais cédaient du terrain vendredi, après les plus hauts depuis janvier 2020...

    jeudi 25 février 2021 à 22:07

    Le pétrole fait une pause, en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Après une marche en avant alimentée par un optimisme sur la reprise économique mondiale et la perturbation de la...

    jeudi 25 février 2021 à 15:21

    Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040

    Londres: La demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) devrait quasi doubler pour atteindre 700 millions de tonnes d'ici 2040, tirée par...

    jeudi 25 février 2021 à 12:22

    Le pétrole recherché, nouveaux records en plus d'un an

    Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse, malgré des stocks de brut qui augmentent aux Etats-Unis et la perspective d'un retour...

    mercredi 24 février 2021 à 21:56

    Le pétrole au plus haut depuis début janvier 2020

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint mercredi leur plus haut niveau depuis plus d'un an, poussés par un recul...

    mercredi 24 février 2021 à 18:21

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut, les cour…

    Washington: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté la semaine dernière par rapport à la semaine d'avant, à la surprise...

    mercredi 24 février 2021 à 12:14

    BP veut utiliser les profits des hydrocarbures pour sa trans…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP, qui vise la neutralité carbone à horizon 2050, voit dans les hydrocarbures une source de profits...

    mercredi 24 février 2021 à 12:14

    Le pétrole bringuebalé par les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole tournaient autour de l'équilibre mercredi, les investisseurs se montrant attentifs à l'état des stocks de brut aux...

    mardi 23 février 2021 à 22:26

    Le pétrole stable après de nouveaux records en plus d'un an …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont battu en retraite après de niveaux records atteints mardi en matinée, pour terminer proches...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 12 février 2021 Les cours des deux principales références européenne et américaine du brut, qui ont passé une grande partie de la journée dans le rouge, sont repartis à la hausse et même au-delà de leurs précédents plus hauts, revenant à des prix plus vus depuis respectivement les 24 et 10 janvier 2020.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite