Menu
A+ A A-

Le pétrole, misant sur une réduction de la production de l'Opep, monte fortement

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte hausse mercredi, les courtiers espérant une nouvelle réduction de la production des membres du groupe Opep+ et un ralentissement de la propagation de l'épidémie de pneumonie virale en Chine.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril s'est apprécié de 1,78 dollar, ou 3,3%, pour terminer à 55,79 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mars a gagné 1,23 dollar, ou 2,5%, pour finir à 51,17 dollars.

Les cours, qui avaient atteint lundi leur plus bas niveau en 13 mois, "avaient déjà commencé à rebondir mardi et l'élan a été suffisamment important pour leur permettre de ne pas retomber complètement après le rapport sur les stocks américains", a commenté Matt Smith de ClipperData.

L'annonce d'une augmentation des stocks de pétrole brut aux États-Unis pour la troisième semaine consécutive, assortie d'une remontée de la production dans le pays au niveau record de 13 millions de barils par jour, a à peine entamé les gains des cours de l'or noir.

Selon Matt Smith, les courtiers semblent surtout rassérénés par les derniers chiffres des autorités sanitaires chinoises montrant que le nombre de nouveaux cas quotidiens de personnes atteintes par le coronavirus a sensiblement diminué.

"Ils se disent sans doute que le pire de la crise est peut-être derrière nous", a estimé l'expert.

De quoi rassurer un peu les acteurs du marché après les dernières prévisions de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) qui, dans son rapport mensuel mercredi, a fortement revu en baisse de 19% sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole brut en 2020 à cause de l'épidémie du nouveau coronavirus et de son impact sur l'économie chinoise.

Les acteurs du marché espèrent par ailleurs que l'OPEP+, qui réunit les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix autres puissances pétrolières, dont la Russie, va bien décider de réduire encore sa production.

Ces pays sont liés depuis fin 2016 par un accord de limitation de leur production destiné à soutenir les cours du brut face à une offre abondante.

Le comité technique conjoint (JTC) de l'OPEP+ a recommandé la semaine dernière de prolonger l'accord de réduction de la production de pétrole jusqu'à fin 2020 et de procéder à une réduction additionnelle jusqu'à la fin du deuxième trimestre.

Le ministre de l'Energie kazakh Nourlan Nogaïev, interrogé au sortir d'une réunion avec son homologue russe Alexandre Novak, a indiqué mercredi que les deux pays "tiendraient compte des intérêts des (...) compagnies pétrolières" et "adopteraient une position commune", ont rapporté plusieurs agences russes.

Les investisseurs y ont vu "le signal que la Russie ralliera" les recommandations du comité technique, a estimé Neil Wilson de Markets.com.

Plusieurs dirigeants de groupes pétroliers russes ayant rencontré M. Novak mercredi ont aussi plaidé pour une extension des coupes. Selon l'agence Interfax, le directeur général de Gazprom Neft, Alexander Dyukov, a notamment estimé à la sortie de la réunion que l'accord de l'OPEP+ "devait être prolongé au deuxième trimestre avec les quotas actuels".

(c) AFP

Commenter Le pétrole, misant sur une réduction de la production de l'Opep, monte fortement


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 27 janvier 2021 à 22:13

    Le pétrole stable malgré la chute des stocks américains de b…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont peu évolué mercredi en dépit d'un plongeon inattendu des réserves commerciales de brut aux...

    mercredi 27 janvier 2021 à 18:25

    ExxonMobil se prépare à changer son conseil d'administration

    New York: Le géant américain du pétrole ExxonMobil, sous pression d'investisseurs activistes, se prépare à faire évoluer son conseil d'administration, à adopter...

    mercredi 27 janvier 2021 à 17:30

    Chute inattendue des stocks de pétrole brut américain: -9,9 …

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis sont reparties fortement à la baisse, inscrivant leur plus fort recul depuis juillet...

    mercredi 27 janvier 2021 à 12:50

    Le pétrole avance à petits pas, regards vers les stocks amér…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse mercredi, au lendemain d'une séance calme et avant la publication très attendue par...

    mardi 26 janvier 2021 à 22:19

    Le pétrole stable avant la publication des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini proches de l'équilibre mardi à la veille d'un rapport hebdomadaire sur les réserves...

    mardi 26 janvier 2021 à 13:04

    Le pétrole progresse, les investisseurs optimistes sur l'éca…

    Londres:  Les prix du pétrole avançaient mardi, la baisse attendue de l'offre d'or noir prenant le pas sur les craintes qui entourent...

    lundi 25 janvier 2021 à 21:27

    Le pétrole commence la semaine du bon pied

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé lundi, soutenus tant par les perspectives d'une demande amenée à repartir aux Etats-Unis...

    lundi 25 janvier 2021 à 20:13

    Algérie : 22 milliards de dollars de recettes pétrolières en…

    Alger: Les recettes pétrolières de l’Algérie ont atteint 22 milliards de dollars en 2020, dont 2 milliards de dollars générés par les...

    lundi 25 janvier 2021 à 12:22

    Le pétrole commence la semaine du bon pied

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse lundi, soutenus tant par les perspectives d'une demande amenée à repartir aux Etats-Unis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 janvier 2021 En début de soirée, l'évolution des cours du pétrole demeurait toujours incertaine: le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars gagnait 0,16% à Londres à 55,50 dollars, et le baril américain de WTI pour le même mois baissait de 0,02% à 52,26 dollars, les deux ayant progressé davantage plus tôt.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite