Menu
A+ A A-

Le pétrole en hausse parie sur le ralentissement de l'épidémie en Chine

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se redressaient mercredi avec l'espoir d'un ralentissement de la propagation de l'épidémie de pneumonie virale en Chine susceptible de soutenir à nouveau la demande du premier importateur mondial d'hydrocarbures.
Vers 10H10 GMT (11H10 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril valait 55,19 dollars à Londres, en hausse de 2,18% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mars gagnait 1,60%, à 50,75 dollars.

"Les prix du pétrole sont en hausse mercredi après que la Chine a fait état du plus faible nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus depuis le 30 janvier", a indiqué Al Stanton, de RBC.

Le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus, désormais officiellement appelé par l'Organisation mondiale de la santé "Covid-19", a dépassé mercredi les 1.100 morts, pour 44.653 personnes contaminées en Chine continentale.

Signe encourageant toutefois: le nombre de nouveaux cas quotidiens rapporté mercredi a sensiblement diminué, une situation qui invite à penser que "le transport aérien et l'industrie seront bientôt complètement opérationnels", a estimé Neil Wilson, de Markets.com.

"Mais les marchés ne sont pas pour autant tirés d'affaire si la croissance chinoise ralentit au premier trimestre," tempère Lukman Otunuga, de FXTM.

"Côté offre, l'OPEP+ a recommandé la semaine dernière des coupes supplémentaires de 600.000 barils par jour pour tenter de limiter la baisse des cours, mais la Russie ne semble pas disposée" à participer à cet effort, a-t-il ajouté.

Le principal allié des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) via l'accord OPEP+ "étudie attentivement" la recommandation du comité technique, a déclaré mardi le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak, cité par plusieurs agences du pays.

L'agence étatique russe TASS a rapporté qu'une réunion se tiendrait sur le sujet mercredi, en présence de M. Novak, citant deux sources proches du dossier.

Mercredi reste par ailleurs le jour de publication par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) des stocks de pétrole brut aux États-Unis, attendus en hausse de 3,2 millions de barils pour la semaine achevée le 7 février, selon la médiane d'un consensus établi par l'agence Bloomberg.

Ceux d'essence sont également attendus en hausse, de 650.000 barils, et ceux des produits distillés en baisse de 750.000 barils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en hausse parie sur le ralentissement de l'épidémie en Chine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite