Logo

Les prix des carburants poursuivent leur forte baisse

prix des carburants france février 2020Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France continuaient encore leur forte baisse la semaine dernière, selon les chiffres officiels diffusés ce jour. Pour sa part, le prix moyen du baril de pétrole brent hebdomadaire était toujours en très nette baisse s'établissant à 54,61 $.
Le gazole ou diesel, le carburant le plus vendu avec presque 80% des volumes du marché, affichait encore la plus forte baisse avec une moyenne de 1,4028 euros TTC le litre (0,5599 euro Hors Taxes soit -2,63 centimes de taxe), soit 3,15 centimes de moins que la semaine dernière, selon les données publiées ce lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire en collaboration avec la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC).

Concernant le litre d'essence sans plomb 95 (SP95), il poursuivait son recul de 1,71 centime s'affichant à 1,4989 euro (0,5578 euro H.T. soit -1,43 centime) contre 1,5160 la semaine passée.

De son coté, le prix du sans plomb 95 contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP95-E10) baissait de 1,87 centime à 1,4727 euro par litre (0,5554 euro H.T. soit -1,56 centime) contre 1,4914 la semaine précédente.

Enfin, le sans plomb 98 (SP98) était également en baisse à 1,5604 euro le litre (0.6091 euro Hors taxes soit -1,42 centime), reculant de 1,71 centime au litre par rapport à la semaine précédente, tandis que le GPL s'étiquetait à 0,8550 euro en baisse de 0,14 centime (0,5971 euro H.T. soit -0,11 centime de taxes).

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes opérées par le gouvernement.

A la reprise de la cotation ce lundi après la pause du week-end, le Brent a touché 53,63 dollars, soit un plus bas depuis le début du mois de janvier 2019.

s style="none">
e>(c) Prixdubaril.com

Commenter Les prix des carburants poursuivent leur forte baisse

graphcomment>