Logo

Le pétrole se reprend après un plus bas depuis plus d'un an

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant mardi après être tombés à des niveaux plus vus depuis le mois de janvier 2019 et au premier jour d'une réunion exceptionnelle de l'Opep à Vienne.
Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril valait 54,77 dollars à Londres, en hausse de 0,59% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mars gagnait 1,36% à 50,79 dollars.

Dans la nuit, les deux indices de référence américain et européen sont respectivement tombés à 49,66 dollars et 53,95 dollars le baril, des plus bas depuis le début du mois de janvier 2019.

"La meilleure santé des marchés actions soutient les cours du pétrole, les investisseurs étant - au moins pour le moment - moins inquiets à propos du coronavirus", a commenté Carlo Alberto De Casa, analyste d'Activtrades.

Les Bourses de Chine continentale ont nettement rebondi mardi, au lendemain d'un spectaculaire plongeon, quelque peu rassurées par les mesures de la banque centrale pour contenir l'impact économique de l'épidémie de pneumonie virale.

Depuis son apparition en fin d'année dernière dans la ville de Wuhan (centre), le nouveau coronavirus a contaminé plus de 20.000 personnes et provoqué la mort de 425 personnes en Chine continentale.

Le gouvernement chinois a pris une série de mesures drastiques pour enrayer la propagation de l'épidémie mais ces dernières freinent l'économie du pays, et par conséquent son niveau de demande en or noir.

"Plus les confinements et les restrictions de déplacements continuent en Chine, plus l'impact est sévère", a estimé Neil Wilson, de Markets.com.

En réaction, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et son allié russe tiennent mardi et mercredi une réunion technique à Vienne, où se trouve le siège du cartel, pour tenter d'enrayer la chute des prix.

Le bruit court que l'OPEP s'apprête à retirer 500.000 barils par jour supplémentaires du marché, ont rapporté les analystes de JBC Energy, des "perspectives qui aident les prix à repartir vers le haut", a ajouté Al Stanton, de RBC.

L'OPEP et ses alliés envisageraient également d'avancer en février la prochaine réunion ministérielle prévue début mars.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend après un plus bas depuis plus d'un an


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.