Menu
A+ A A-

Le pétrole souffre des mesures anti-épidémie en Chine

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont terminé vendredi à leur plus bas niveau depuis fin octobre après une semaine chahutée, dominée par les inquiétudes pesant sur la demande mondiale en or noir face à la propagation d'un virus mortel en Chine.
A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance, a perdu 1,40 dollar, ou 2,5%, pour clôturer à 54,19 dollars.

Après quatre séances consécutives de baisse, le Brent accuse un repli de 6,4% sur la semaine, sa plus forte chute hebdomadaire depuis fin 2018, et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. de 7,4%.

"Malgré l'annonce d'une baisse surprise des stocks de brut américain (jeudi), ainsi que la perte d'exportations de pétrole libyen (en début de semaine), la Chine continue de dominer les échanges à court terme", remarque Robbie Fraser de Schneider Electric en soulignant que le pays est le premier importateur mondial de brut.

Pékin a intensifié vendredi ses efforts pour contenir la propagation du nouveau virus, qui au dernier bilan vendredi avait tué 26 personnes, avec le confinement de plus de 40 millions de personnes dans la province du Hubei, autour de l'épicentre de l'épidémie virale. Nombre de festivités pour le Nouvel An lunaire samedi ont aussi été annulées.

Deux cas ont été confirmés en France, les premiers en Europe, et un deuxième cas a été confirmé aux États-Unis.

Les acteurs du marché pétrolier s'inquiètent des conséquences des restrictions de déplacements, qui freinent la consommation d'essence et ralentissent toute l'activité.

La demande mondiale pourrait baisser de 150.000 barils par jour au cours des deux prochains mois, selon le scénario le plus probable, a calculé Claudio Galimberti de S&P Global Platts.

Déjà, les restrictions imposées depuis jeudi dans la province du Hubei "devraient coûter entre 50.000 et 70.000 barils par jour en termes de demande locale, répartis presque également entre la demande d'essence, de diesel et de kérosène, pendant toute la durée du confinement", détaille-t-il.

"Si un ralentissement économique important devait s'ensuivre du fait de la propagation du virus, alors l'impact global sur la demande pourrait dépasser les 700.000 barils par jour", ajoute-t-il en précisant qu'il s'agirait du "pire des scénarios".

Au plus fort de l'épidémie du Sras au deuxième trimestre 2003, la demande en brut avait baissé de 300.000 barils par jour, rappelle M. Galimberti.

"Ce repli n'avait toutefois pas eu un impact significatif sur la croissance de la demande chinoise en pétrole sur l'ensemble de l'année", note-t-il.

Il est toutefois difficile pour l'instant "de savoir si la peur est justifiée et comment elle va réellement affecter la demande en pétrole", a relativisé Carlo Alberto De Casa, de Activtrade.


(c) AFP

Commenter Le pétrole souffre des mesures anti-épidémie en Chine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite