Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse fortement alors que le virus chinois menace la demande en brut

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte baisse jeudi, dans un climat toujours morose lié à la propagation rapide du nouveau coronavirus qui pourrait affecter la demande d'or noir en Chine.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a perdu 1,17 dollar, ou 1,9%, pour finir à 62,04 dollars, au plus bas depuis début décembre.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance, a reculé de 1,15 dollar, ou 2%, pour clôturer à 55,59 dollars, son plus bas niveau depuis fin novembre.

"L'épidémie a commencé en Chine, deuxième consommateur mondial de pétrole", rappelle Christin Redmond de Schneider Electric.

Et elle s'est déclenchée juste avant le Nouvel an chinois, "un événement pour lequel des millions de personnes se rendent habituellement dans leur ville natale pour rejoindre leur famille, créant une énorme augmentation de la demande en transports", ajoute-t-elle.

Mais la Chine, pour tenter de contenir le virus qui a déjà fait 18 morts, a confiné une vingtaine de millions d'habitants dans la région de Wuhan, le berceau de l'épidémie. Même la Cité interdite de Pékin, l'ancien palais des empereurs, a annoncé sa fermeture jusqu'à nouvel ordre pour éviter tout risque de contamination entre les visiteurs.

"La forte diminution des voyages et les effets économiques négatifs potentiels des blocages devraient avoir un effet important sur la demande de brut, au moins à court terme", estime Mme Redmond.

Selon les analystes de JPMorgan, le coronavirus pourrait entraîner une baisse de jusqu'à 5 dollars le baril "si la crise se transforme en une situation semblable au Sras", l'épidémie qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003.

Les cours ont un peu limité leurs pertes après la parution en cours de séance jeudi du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) montrant une baisse surprise des stocks de brut aux États-Unis pour la semaine achevée le 17 janvier.

Mais la production d'or noir est aussi restée au niveau record atteint la semaine précédente, les États-Unis extrayant en moyenne 13 millions de barils par jour (mbj). Le pays conforte ainsi son statut de premier producteur mondial d'or noir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse fortement alors que le virus chinois menace la demande en brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 février 2020 à 20:44

    Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus

    Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a chuté lundi, rattrapé comme le reste des marchés financiers par...

    lundi 24 février 2020 à 13:41

    Les prix des carburants prolongent leur baisse, le diesel se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France continuaient encore leur baisse la semaine dernière, sauf le gazole qui restait à...

    lundi 24 février 2020 à 13:13

    Le pétrole perd 4%, regain d'inquiétudes autour de l'épidémi…

    Londres: Les cours du pétrole s'enfonçaient lundi pendant les échanges européens en raison des risques que la propagation de l'épidémie de pneumonie...

    lundi 24 février 2020 à 12:01

    Le pétrole flanche face à la propagation du coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient fortement lundi, pénalisés par l'avancée de l'épidémie de pneumonie virale hors de Chine et ses...

    vendredi 21 février 2020 à 21:14

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence...

    vendredi 21 février 2020 à 11:23

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Londres: Les prix du pétrole étaient en baisse vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence pour...

    jeudi 20 février 2020 à 18:12

    Le pétrole poursuit sa reprise dans un marché plus optimiste

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi jeudi leur remontée amorcée il y a une dizaine de jours, aidés par...

    jeudi 20 février 2020 à 17:52

    USA: les stocks de brut en hausse pour la quatrième semaine …

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine consécutive aux Etats-Unis, selon un rapport de l'Agence américaine...

    jeudi 20 février 2020 à 12:01

    Le pétrole stable, les investisseurs rassurés par la Chine e…

    Londres: Les prix du pétrole consolidaient jeudi leur remontée depuis leur plus bas atteints au début du mois, aidés par les mesures...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 20 février 2020 Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine de suite aux États-Unis de + 400.000 barils, s'établissant à 442,9 millions de barils.

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite