Logo

Le pétrole limite légèrement ses pertes après les stocks américains

prix du petrole Actualise cours et ajoute stocks américains et analysteLondres: Les prix du pétrole étaient toujours dans le rouge jeudi, la baisse surprise des stocks américains ne redressant que très peu les cours, dans un climat toujours morose lié à la propagation rapide du nouveau coronavirus qui pourrait affecter la demande d'or noir en Chine.
Vers 16H35 GMT (17H35 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars valait 61,92 dollars à Londres, en baisse de 2,04% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance, lâchait 2,19% à 55,50 dollars.

Peu avant 15H00 GMT, les deux indices de référence européen et américain sont respectivement tombés à 61,25 et 54,77 dollars, des plus bas depuis le début du mois de décembre pour le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et depuis fin novembre pour le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., au lendemain d'une chute de 2,1% et 2,8%.

Les investisseurs ont peu après bien accueilli le repli surprise des stocks de pétrole brut aux États-Unis publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) pour la semaine achevée le 17 janvier.

Ceux-ci ont reculé de 400.000 barils pour s'établir à 428,1 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg avaient anticipé une hausse de 800.000 barils, un signe encourageant pour la demande d'or noir.

Mais le sentiment restait mitigé sur les marchés affectés par la propagation du virus mortel qui fait craindre pour la demande d'or noir au moment où l'offre ne cesse de gonfler.

L'épidémie "pourrait amener à une réduction des importations chinoises", avait estimé plus tôt dans la journée Jasper Lawler, de LCG.

Les cours du pétrole "peinent à se stabiliser et les informations, que ce soit côté offre ou côté demande, sont plutôt négatives pour les prix", a ajouté Craig Erlam, de Oanda.

(c) AFP

Commenter Le pétrole limite légèrement ses pertes après les stocks américains


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.