Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus bas depuis sept semaines

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement reculé mercredi, retombant à leur plus bas niveau depuis début décembre alors que la propagation d'un virus mortel faisait craindre pour la demande d'or noir au moment où l'offre ne cesse de gonfler.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a lâché 1,38 dollar, ou 2,1%, pour finir à 63,21 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mars, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu 1,64 dollar, ou 2,8%, pour clôturer à 56,74 dollars.

"Le marché essaie d'évaluer le potentiel de destruction de la demande de pétrole si les craintes concernant la propagation du virus augmentent", estime Phil Flynn de Price Futures Group.

Après l'épidémie de Sras en 2002-2003, qui avait fait 774 morts dans le monde, ""on avait constaté un repli significatif de la demande en pétrole", rappelle-t-il en soulignant notamment que le transport aérien avait connu un creux.

Toutefois, souligne aussi l'expert, "contrairement à 2003, la Chine partage des informations, laissant ainsi espérer que les organisations mondiales de la santé pourront devancer la propagation du virus".

Dans le même temps toutefois, les signes d'une augmentation de l'offre d'or noir dans le monde se multiplient.

L'Agence américaine d'informations sur l'Energie (EIA) a notamment indiqué mardi que la production de pétrole de schiste aux États-Unis devrait grimper en février à un nouveau record, 9,2 millions de barils par jour. "Pour comparaison", il y a trois ans c'était à 5,3 millions, rappelle Eugen Weinberg de Commerzbank.

La hausse mensuelle de la production de pétrole de schiste est toutefois la plus faible en un an, reflet d'un certain ralentissement, tempère le spécialiste.

Les acteurs du marché surveilleront jeudi le rapport hebdomadaire de l'EIA sur les stocks de produits pétroliers aux États-Unis, publié un jour plus tard qu'habituellement en raison d'un jour férié aux États-Unis lundi.

Par ailleurs, selon des informations de presse, le ministre brésilien des Mines et de l'Energie Bento Albuquerque a prédit mercredi que son pays produirait 3,5 millions de barils par jour (mbj) en 2020 contre 3,1 mbj en 2019.

Ce niveau de production serait "un plus haut historique", constate auprès de l'AFP Neil Wilson, de Markets.com.

Une telle hausse, combinée à celle des États-Unis ou encore de la Norvège, "coupe toute possibilité de réaction de la part des pays membres de l'OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, ndlr) qui ne font que perdre des parts de marché", ajoute-t-il.

(c) AFP

Commenter Le pétrole au plus bas depuis sept semaines


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 février 2020 à 20:44

    Le pétrole plombé par les inquiétudes liées au coronavirus

    Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a chuté lundi, rattrapé comme le reste des marchés financiers par...

    lundi 24 février 2020 à 13:41

    Les prix des carburants prolongent leur baisse, le diesel se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France continuaient encore leur baisse la semaine dernière, sauf le gazole qui restait à...

    lundi 24 février 2020 à 13:13

    Le pétrole perd 4%, regain d'inquiétudes autour de l'épidémi…

    Londres: Les cours du pétrole s'enfonçaient lundi pendant les échanges européens en raison des risques que la propagation de l'épidémie de pneumonie...

    lundi 24 février 2020 à 12:01

    Le pétrole flanche face à la propagation du coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient fortement lundi, pénalisés par l'avancée de l'épidémie de pneumonie virale hors de Chine et ses...

    vendredi 21 février 2020 à 21:14

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence...

    vendredi 21 février 2020 à 11:23

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Londres: Les prix du pétrole étaient en baisse vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence pour...

    jeudi 20 février 2020 à 18:12

    Le pétrole poursuit sa reprise dans un marché plus optimiste

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi jeudi leur remontée amorcée il y a une dizaine de jours, aidés par...

    jeudi 20 février 2020 à 17:52

    USA: les stocks de brut en hausse pour la quatrième semaine …

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine consécutive aux Etats-Unis, selon un rapport de l'Agence américaine...

    jeudi 20 février 2020 à 12:01

    Le pétrole stable, les investisseurs rassurés par la Chine e…

    Londres: Les prix du pétrole consolidaient jeudi leur remontée depuis leur plus bas atteints au début du mois, aidés par les mesures...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 20 février 2020 Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine de suite aux États-Unis de + 400.000 barils, s'établissant à 442,9 millions de barils.

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite