Logo

Le pétrole pénalisé par les stocks américains attend la signature de l'accord commercial

prix du petroleLondres: Les prix du pétrole accentuaient leur baisse mercredi en cours d'échanges européens après la publication des stocks américains et alors que le marché attend la signature de l'accord commercial de "phase 1" entre les États-Unis et la Chine.
Vers 16H45 GMT (17H45 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars valait 63,93 dollars à Londres, en baisse de 0,87% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février perdait 0,84% à 57,74 dollars.

En gagnant respectivement 0,5% et 0,3%, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont connu la veille une bouffée d'air bienvenue après cinq séances consécutives de baisse.

Mais "des éléments clés" de l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine, dont la signature est prévue mercredi à Washington, "pouvant altérer les perspectives de la demande mondiale semblaient déjà peser sur la reprise des cours de l'or noir", avait indiqué plus tôt dans la journée Lukman Otunuga, de FXTM.

Les deux indices de référence ont ensuite creusé leurs pertes à la publication par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) des stocks de pétrole brut aux États-Unis à 15H30 GMT.

Lors de la semaine achevée le 10 janvier, les réserves commerciales de brut ont reculé de 2,5 millions de barils pour s'établir à 428,5 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg avaient anticipé une hausse de 1,1 million de barils.

Ceux d'essence et de produits distillés ont augmenté bien plus que prévu, faisant pression sur les prix de l'or noir.

Le bond des stocks d'essence de 6,7 millions de barils, soit bien plus que la hausse de 3,3 millions de baril anticipée par les analystes, a été mal accueilli par le marché puisqu'un tel niveau "signifie que la demande est faible, et donc que le marché de l'énergie ralentit", a commenté David Madden, analyste de CMC Markets.

Les marchés tournent désormais les yeux vers Washington où l'accord commercial dit de "phase 1" doit être signé entre Chinois et Américains, une trêve dans la guerre commerciale que se livrent les deux grandes puissances mondiales depuis près de deux ans à coup de droits de douane punitifs.

(c) AFP

Commenter Le pétrole pénalisé par les stocks américains attend la signature de l'accord commercial

graphcomment>