Le pétrole en baisse attend la signature de l'accord commercial sino-américain

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché a les yeux braqués sur Washington où doit être signé plus tard dans la journée l'accord commercial de "phase 1" entre les Etats-Unis et la Chine.
Vers 10H35 GMT (11H35 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars valait 64,41 dollars à Londres, en baisse de 0,12% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février perdait 0,21% à 58,11 dollars.

En gagnant respectivement 0,5% et 0,3%, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont connu la veille une bouffée d'air bienvenue après cinq séances consécutives de baisse.

Mais "des éléments clés" de l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine, dont la signature est prévue mercredi à Washington, "pourraient altérer les perspectives de la demande mondiale et semblent déjà peser sur la reprise des cours de l'or noir", a indiqué Lukman Otunuga, de FXTM.

Un communiqué commun des services du Trésor et du représentant américain au Commerce, publié mardi en fin de séance américaine et précisant que les États-Unis allaient maintenir à l'avenir les tarifs douaniers sur les importations venues de Chine déjà en place, a en effet quelque peu douché l'optimisme des opérateurs de marché.

"La pression douanière va continuer à s'exercer sur les exportations chinoises pour encore à peu près un an," a relevé Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank, ce qui pourrait "fragiliser les négociations futures, dégrader les retombées positives, voire ruiner l'accord", a-t-elle averti.

Cet accord est "juste un premier pas", ont pointé de leur côté les analystes de JBC Energy. Le fait "qu'un autre sera nécessaire pour suspendre les taxes douanières américaines sur les produits chinois fragilise le marché ce matin," ont-il ajouté.

La signature de l'accord est toutefois synonyme de trêve dans la guerre commerciale que se livrent les deux grandes puissances mondiales depuis près de deux ans à coup de droits de douane punitifs.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse attend la signature de l'accord commercial sino-américain