Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa baisse sur fond d'apaisement entre USA et Iran

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en nette baisse lundi, après avoir été secoués la semaine dernière par une phase d'escalade puis de détente entre les Etats-Unis et l'Iran.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a reculé de 78 cents, ou 1,2%, pour finir à 64,20 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février a cédé 96 cents, ou 1,6% à 58,08 dollars.

L'or noir avait déjà baissé la semaine dernière de 5,3% pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et de 6,4% pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., après cinq semaines consécutives de hausse.

"On assiste ce lundi à la continuation de ce qu'on a vu depuis l'apaisement des tensions entre Washington et Téhéran", qui s'étaient soudainement ravivées après la mort début janvier d'un puissant général iranien, visé par un raid américain à Bagdad, estime Bark Melek de TD Securities. "On ne s'attend plus à un cycle de mesures de représailles entre les deux pays", juge-t-il.

Aussi les investisseurs se focalisent-ils de nouveau selon lui sur la question de l'équilibre entre l'offre et la demande.

"Comme d'autres, notre modèle prévoit un surplus d'au moins un million de barils par jour en ce début d'année, y compris en prenant en compte l'engagement de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) à limiter sa production", indique le spécialiste.

Dans le même temps, "si on regarde les derniers indicateurs sur l'industrie manufacturière ou l'emploi aux États-Unis, on n'a pas beaucoup de raisons de penser que la demande va commencer à accélérer subitement", ajoute M. Melek.

Il est aussi possible selon lui qu'avec la montée des indices boursiers à des sommets inédits à Wall Street, "on assiste à une rotation depuis les matières premières vers le marché des actions", relève-t-il.

Sauf "nouvelles tensions" au Moyen-Orient, la semaine sera surtout animée par la signature de l'accord commercial de "phase 1" entre les États-Unis et la Chine prévue à Washington mercredi, avance Michael Hewson, de CMC Markets.

La plupart des analystes gardent aussi un oeil attentif sur l'Iran, dont le week-end a été marqué par des manifestations.

A Téhéran, la police antiémeute s'est déployée en masse dimanche après un appel à manifester en soirée. La veille, les forces de l'ordre avaient dispersé un rassemblement à la mémoire des victimes de l'avion de ligne ukrainien abattu par erreur le 8 janvier, qui a viré à la manifestation contre les autorités.

Si la République islamique "choisit d'écraser les manifestations comme elle l'a fait il y a deux mois, cela pourrait rapidement mettre un terme à la phase de détente entre les États-Unis et l'Iran", a pointé Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit sa baisse sur fond d'apaisement entre USA et Iran



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite