Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse une semaine mouvementée

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi après une semaine mouvementée, marquée par des tensions au Proche-Orient depuis apaisées et de nouveaux signes d'une offre abondante un peu partout dans le monde.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a lâché 39 cents, ou 0,6%, pour finir à 64,98 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février a perdu 52 cents, ou 0,9%, à 59,04 dollars.

Après cinq semaines consécutives de hausse, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a enregistré une baisse hebdomadaire de 5,3% et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. de 6,4%, sa plus forte chute depuis juillet.

"L'escalade des tensions au Proche-Orient a entraîné une volatilité très importante sur le marché du pétrole ces derniers jours", a constaté Mayank Joshi, de Chatham Financial.

Le sommet a été atteint dans la nuit de mardi à mercredi, juste après les tirs de missiles iraniens contre deux bases irakiennes abritant des soldats américains: le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avaient alors bondi de plus de 4,5% pour respectivement atteindre des records depuis mi-septembre et fin avril, à 71,75 dollars et 65,65 dollars le baril.

Mais les tensions entre les États-Unis et l'Iran "semblent s'être dissipées aussi vite qu'elles se sont enflammées", a estimé Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Depuis mercredi, l'apaisement choisi par le président américain Donald Trump vis-à-vis de l'Iran a plus que tempéré les poussées de fièvre causées d'abord par l'attaque américaine contre le général Qassem Soleimani à Bagdad puis par la riposte iranienne.

En conséquence, les prix de l'or noir "ont plus qu'inversé la tendance", a ajouté M. Erlam, de façon "étonnamment rapide", selon Carsten Fritsch, de Commerzbank.

"Sauf nouvelle escalade au Proche-Orient, les prix du pétrole pourraient se stabiliser autour de leurs niveaux (actuels) à court terme, aidés par les perspectives de croissance au niveau mondial, l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine et les efforts des pays membres de l'OPEP+ pour équilibrer" le marché en contenant l'offre, a résumé M. Erlam.

Parallèlement, plusieurs éléments ont conforté l'idée que l'offre reste abondante sur la planète avec en particulier un rapport montrant mercredi une hausse surprise des stocks de brut aux États-Unis et une progression bien plus importante qu'attendu des réserves d'essence dans le pays.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) comme l'Agence internationale de l'Energie "avaient déjà récemment rappelé que l'offre allait probablement rester supérieure à la demande pendant encore un certain temps dans le monde", souligne Robert Yawger de Mizuho.

"Entre la situation au Proche-Orient qui n'a pas dérapé hors de contrôle et le fait qu'on ne risque pas de manquer de pétrole sous peu, les investisseurs pariant sur une hausse des cours du brut en ont eu pour leurs frais cette semaine", conclut le spécialiste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse une semaine mouvementée



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite