Menu
A+ A A-

Le pétrole lâche du terrain malgré les tensions entre Etats-Unis et Iran

cours de cloture du petrole New YorkCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mardi, reprenant leur souffle après une montée brusque vendredi et plus tempérée lundi, dans un climat toujours tendu au Moyen-Orient.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a lâché 64 cents, ou 0,9%, pour clôturer à 68,27 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février a perdu 57 cents, ou 0,9%, pour terminer à 62,70 dollars.

Les cours avaient bondi vendredi juste après l'annonce de l'assassinat dans un raid américain à Bagdad du puissant général iranien Qassem Soleimani. Ils ont encore légèrement progressé lundi, les investisseurs craignant une escalade entre Washington et Téhéran pouvant perturber la production d'or noir, ou son transport, dans la région.

Mais "aussi incroyable que cela puisse paraître après toutes les rumeurs sur une potentielle Troisième guerre mondiale déclenchée par les tensions entre les États-Unis et l'Iran, on est presque revenu aux niveaux d'avant la mort du général", a souligné Robert Yawger, de Mizuho.

"Le marché est, c'est bien connu, très impatient et il ne s'est rien passé de concret jusqu'à présent", a-t-il relevé. Dans ce contexte, "ce que les courtiers retiennent, c'est que l'offre d'or noir est abondante dans le monde", a ajouté le spécialiste.

Dernière preuve s'il en fallait de la profusion de brut, selon lui: l'annonce mardi par les groupes pétroliers français Total et américain Apache d'une "découverte importante" au large du Suriname.

"A la fin de l'année, on devrait voir la production de pétrole augmenter d'au moins 2 millions de barils par jour quand la demande ne devrait progresser que de 1 million de barils", a-t-il rappelé.

Dans ce contexte, l'Iran "n'a pas forcément intérêt à risquer les ressources dont le pays dispose en s'exposant à des représailles sur ses infrastructures pétrolières ou en perturbant le trafic dans le détroit d'Ormuz, par où transitent les barils que le pays envoie par exemple vers la Chine", a souligné M. Yawger.

Les investisseurs attendaient par ailleurs la publication mercredi du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Les stocks de pétrole brut sont attendus en baisse de 3 millions de barils pour la semaine achevée le 3 janvier, selon la médiane d'un consensus établi par l'agence Bloomberg.

Ceux d'essence et de produits distillés sont, quant à eux, attendus en hausse, respectivement de 3,3 millions et 3,7 millions de barils.


(c) Afp

Commenter Le pétrole lâche du terrain malgré les tensions entre Etats-Unis et Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite