Menu
A+ A A-

Le pétrole lâche du terrain malgré les tensions entre Etats-Unis et Iran

cours de cloture du petrole New YorkCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mardi, reprenant leur souffle après une montée brusque vendredi et plus tempérée lundi, dans un climat toujours tendu au Moyen-Orient.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a lâché 64 cents, ou 0,9%, pour clôturer à 68,27 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février a perdu 57 cents, ou 0,9%, pour terminer à 62,70 dollars.

Les cours avaient bondi vendredi juste après l'annonce de l'assassinat dans un raid américain à Bagdad du puissant général iranien Qassem Soleimani. Ils ont encore légèrement progressé lundi, les investisseurs craignant une escalade entre Washington et Téhéran pouvant perturber la production d'or noir, ou son transport, dans la région.

Mais "aussi incroyable que cela puisse paraître après toutes les rumeurs sur une potentielle Troisième guerre mondiale déclenchée par les tensions entre les États-Unis et l'Iran, on est presque revenu aux niveaux d'avant la mort du général", a souligné Robert Yawger, de Mizuho.

"Le marché est, c'est bien connu, très impatient et il ne s'est rien passé de concret jusqu'à présent", a-t-il relevé. Dans ce contexte, "ce que les courtiers retiennent, c'est que l'offre d'or noir est abondante dans le monde", a ajouté le spécialiste.

Dernière preuve s'il en fallait de la profusion de brut, selon lui: l'annonce mardi par les groupes pétroliers français Total et américain Apache d'une "découverte importante" au large du Suriname.

"A la fin de l'année, on devrait voir la production de pétrole augmenter d'au moins 2 millions de barils par jour quand la demande ne devrait progresser que de 1 million de barils", a-t-il rappelé.

Dans ce contexte, l'Iran "n'a pas forcément intérêt à risquer les ressources dont le pays dispose en s'exposant à des représailles sur ses infrastructures pétrolières ou en perturbant le trafic dans le détroit d'Ormuz, par où transitent les barils que le pays envoie par exemple vers la Chine", a souligné M. Yawger.

Les investisseurs attendaient par ailleurs la publication mercredi du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Les stocks de pétrole brut sont attendus en baisse de 3 millions de barils pour la semaine achevée le 3 janvier, selon la médiane d'un consensus établi par l'agence Bloomberg.

Ceux d'essence et de produits distillés sont, quant à eux, attendus en hausse, respectivement de 3,3 millions et 3,7 millions de barils.


(c) Afp

Commenter Le pétrole lâche du terrain malgré les tensions entre Etats-Unis et Iran



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite