Logo

L'Equateur veut augmenter sa production de pétrole

prix du petrole QuitoQuito: L'Equateur, qui a quitté l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), entend désormais investir davantage pour augmenter sa production, a affirmé jeudi le ministère de l'Energie.
Annoncée en octobre, la sortie de l'Equateur du cartel pétrolier est entrée en vigueur mercredi, alors que l'OPEP a décidé en décembre de réduire à nouveau sa production pour essayer de soutenir les cours du brut.

Ce départ "permettra de stimuler les nouveaux investissements dans le secteur des hydrocarbures pour l'exploration et l'exploitation, dans l'objectif d'augmenter la production pétrolière", a estimé le ministère équatorien dans un communiqué.

Ces investissements concerneront le gisement pétrolifère d'Ishpingo, dans la province d'Orellana frontalière du Pérou. Ce gisement fait partie du dénommé "bloc ITT", qui comprend également les gisements de Tiputini et de Tambocoha, et qui représente 1,672 milliard de barils de brut sur les 4 milliards que comptent les réserves prouvées du pays.

Le pétrole est le principal produit d'exportation de l'Equateur, pays en proie à d'importantes difficultés économiques et qui a connu l'automne dernier une importante vague de contestation sociale. Selon le ministère, la décision de sortir du cartel répond aux "défis internes que doit affronter le pays" et à la nécessité d'augmenter ses revenus.

L'Equateur, qui a rejoint l'OPEP en 1973, avait quitté une première fois l'organisation en 1992 avant d'y réadhérer en 2007. Le pays produit chaque jour 537.000 barils de pétrole, ce qui constitue "une production marginale" par rapport aux autres pays du cartel, selon le ministère.

(c) AFP

Commenter L'Equateur veut augmenter sa production de pétrole


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.