Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après quatre semaines de hausse

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi dans un marché tranquille, les investisseurs hésitant à s'engager franchement après quatre semaines de hausse et à l'approche de la fin de l'année.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, s'est apprécié de 28 cents, ou 0,4%, pour finir à 68,44 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour février a cédé 4 cents, ou 0,1%, pour finir à 61,68 dollars.

"Les volumes d'échanges restent très limités en cette période de vacances, les gens semblent surtout vouloir effectuer les derniers réglages avant la fin de l'année", a commenté Matt Smith de ClipperData.

Les cours sont bien montés en cours de séance, à Londres comme à New York, à des niveaux plus vus depuis les attaques sur les installations saoudiennes à la mi-septembre.

"Mais ils se sont repliés en même temps que le reste des marchés financiers", a observé M. Smith en soulignant que les indices de Wall Street s'affichaient dans le rouge lundi.

Dans leur ensemble toutefois, "les marchés restent optimistes", a avancé Benjamin Lu, analyste pour Phillip Futures.

"Un accord commercial de phase un entre les États-Unis et la Chine, accompagné d'une extension des réductions de production de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), a largement soutenu la hausse des prix du brut" ces dernières semaines, a expliqué M. Lu.

Si la trêve entre les deux premières puissances économiques mondiales se confirme, la demande en énergie devrait en effet repartir à la hausse tandis que l'offre sur le marché mondial devrait rester sous contrôle.

Le marché restait aussi attentif à la situation en Irak, deuxième producteur de l'OPEP.

Vendredi, 36 roquettes ont frappé une base américaine dans le centre du pays, tuant un sous-traitant américain et blessant des soldats américains.

En représailles, les États-Unis --qui avaient promis une réponse "ferme" face à la multiplication d'attaques qu'ils attribuent à des factions pro-Iran-- ont mené dimanche des raids aériens contre des bases d'une faction pro-Iran en Irak, suscitant l'indignation dans le pays.

Le gouvernement irakien s'est dit lundi soir forcé de "revoir ses relations" avec les États-Unis.

Par ailleurs, l'accès à un champ de pétrole irakien produisant 82.000 barils par jour a été bloqué ce week-end par des manifestants. Il s'agit de la première interruption du flux d'or noir en Irak depuis le début, le 1er octobre, d'une révolte inédite depuis des décennies contre le pouvoir accusé de corruption et d'incompétence, et son parrain iranien.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite après quatre semaines de hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:46

    Total vise le top 5 de la production d'énergie renouvelable

    Paris: Total se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:39

    Hésitant en séance, le pétrole termine en modeste hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient démarré en légère baisse à Londres, se sont redressés jeudi mais restent toujours...

    jeudi 24 septembre 2020 à 13:28

    Total: Arrêt du raffinage et projet de reconversion à Grandp…

    Paris: Total a annoncé jeudi un projet de transformation de sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une plate-forme "zéro pétrole", le groupe...

    jeudi 24 septembre 2020 à 12:41

    Le pétrole cale après la publication des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, malgré une baisse des stocks américains la veille, les préoccupations qui entourent...

    mercredi 23 septembre 2020 à 22:04

    Modeste hausse du pétrole après une nouvelle baisse des stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont modéré leur progression mercredi après une petite envolée en séance, à la suite du...

    mercredi 23 septembre 2020 à 18:25

    USA: deuxième baisse hebdomadaire d'affilée des stocks de pé…

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière pour la deuxième semaine consécutive, moins que...

    mercredi 23 septembre 2020 à 12:03

    Le pétrole proche de l'équilibre avant la publication des st…

    Londres: Les prix du pétrole étaient relativement stables mercredi, avant la publication par l'EIA des stocks de brut aux Etats-Unis plus tard...

    mardi 22 septembre 2020 à 21:20

    Le pétrole repart timidement de l'avant

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont timidement repris mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché...

    mardi 22 septembre 2020 à 11:52

    Le pétrole repart de l'avant, les investisseurs concentrés s…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché "nerveux" et attentif à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite