Logo

Le pétrole en petite hausse dans un marché digérant l'Opep et scrutant le commerce

cours de cloture du petrole WTI et BrentCours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu progressé mardi, dans un marché digérant l'accord de l'Opep+ et restant prudent à quelques jours de la date limite fixée par Washington avant l'introduction de nouvelles taxes à l'égard de la Chine.
A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour janvier est monté de 0,37% ou 22 cents à 59,24 dollars.

"Les investisseurs digèrent le resserrement du marché à venir avec les réductions d'offre annoncées par l'Opep" et ses alliés la semaine dernière, a commenté Benjamin Lu, analyste pour Phillip Futures.

Vendredi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, dont la Russie, sont parvenus à un accord pour réduire encore leur production d'au moins 500.000 barils par jour afin de soutenir les cours du brut.

A ce nouvel objectif s'ajouteront des baisses "volontaires et supplémentaires" de plusieurs producteurs, dont le Royaume saoudien qui promet une réduction de 400.000 barils supplémentaires.

Pour Craig Erlam, analyste chez Oanda, le respect de l'accord sera le principal enjeu à venir, "mais avant cela, les investisseurs se concentreront sur les discussions commerciales".

L'administration Trump menace toujours d'imposer le 15 décembre des tarifs douaniers additionnels de 15% sur les quelque 160 milliards de dollars de biens chinois qui ont été, jusqu'à présent, épargnés. Parmi les biens visés, figurent les téléphones portables ou encore les vêtements de sport.

"Un accord cette semaine pourrait donner un nouveau coup de fouet aux prix du pétrole, potentiellement plus important que celui donné par l'accord de l'Opep+, étant donné ce que cela implique pour l'économie mondiale", a souligné Craig Erlam.

La guerre commerciale que se livrent les deux premières puissances économiques fait craindre des conséquences néfastes pour la croissance mondiale et donc pour la demande d'or noir.

Les acteurs du marché attendaient également la publication mercredi d'un rapport hebdomadaire sur les réserves américaines de brut.

Selon la prévision médiane d'experts interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks de brut ont reculé de 3 millions de barils la semaine dernière aux États-Unis.


(c) AFP

Commenter Le pétrole en petite hausse dans un marché digérant l'Opep et scrutant le commerce

graphcomment>