Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles baisses de production

prix du petroleLondres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par l'Opep et ses alliés de nouvelles réductions de leur production d'or noir.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'est apprécié de 1,00 dollar, ou 1,6%, pour finir à 64,39 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour janvier a gagné 77 cents, ou 1,3%, pour clôturer à 59,20 dollars.

Autour de l'équilibre pendant toute la première partie de séance, les cours ont soudainement grimpé quand les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé s'être entendus pour accroître leurs baisses de production de pétrole d'au moins 500.000 barils par jour.

Plusieurs pays producteurs, dont l'Arabie saoudite, vont ajouter à ce nouvel objectif des baisses "volontaires et supplémentaires" de volume, selon le texte.

Au total, les volumes devraient s'afficher en baisse de 2,1 millions de barils par jour (mbj) par rapport aux niveaux de production d'octobre 2018, selon les participants à la réunion.

Ces mesures sont au final plus ambitieuses qu'anticipé par les analystes et "le marché salue simplement le fait que l'Opep réduise un peu plus sa production", observe Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Toutefois, ajoute l'expert, la montée des cours n'est pas plus marquée car "cette décision ne vaut que jusqu'à mars".

De plus, "si on regarde de près les chiffres, il semblerait que la réduction proposée par l'Opep correspond à ce que faisait déjà l'Arabie saoudite", relève-t-il.

Plusieurs analystes avaient en effet déjà souligné qu'une diminution de 500.000 barils par jour ne changeait pas fondamentalement l'équilibre du marché car il ne faisait qu'officialiser le zèle dont faisait preuve jusqu'ici Ryad.

En annonçant vouloir abaisser sa production au-delà de l'accord, le pays, qui va introduire en Bourse une petite partie de sa compagnie nationale, Aramco, après avoir levé 25,6 milliards de dollars, avait probablement l'intention de montrer qu'il ne relâche pas ses efforts pour soutenir les prix. "Au final, l'Arabie saoudite est parvenue à obtenir l'officialisation d'une réduction encore plus poussée qu'anticipé initialement de la production de l'Opep et la Russie est parvenue à obtenir qu'elle ne dure pas trop longtemps", souligne Andy Lipow.

Les membres feront un point en mars et décideront alors de poursuivre ou non leurs coupes jusque fin 2020.

"Ils espèrent sans doute que d'ici là, la croissance mondiale repartira de l'avant, et avec elle la croissance de la demande en énergie, et que la production américaine dans le bassin permien se tasse un peu", avance le spécialiste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles baisses de production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:52

    Le pétrole accélère, tiré par la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, sur la foi de nouveaux chiffres américains qui témoignent de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:33

    Deux morts dans l'attaque d'un pétrolier au large d'Oman, Is…

    Jérusalem: L'attaque d'un pétrolier en mer d'Oman a fait deux morts au sein de l'équipage, a annoncé vendredi son armateur Zodiac Maritime...

    vendredi 30 juillet 2021 à 18:25

    ExxonMobil et Chevron, renfloués par la reprise, évitent de …

    New York: Les majors pétrolières américaines ExxonMobil et Chevron ont renoué avec les gros profits au deuxième trimestre à la faveur du...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:53

    Chevron, aidé par le rebond de la demande en énergie, gâte s…

    New York: Le groupe américain d'hydrocarbures Chevron a dépassé les attentes au deuxième trimestre, ses activités de production de pétrole et de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:21

    ExxonMobil dopé par le rebond de la demande en énergie au 2e…

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, portée par le rebond de la demande pour le pétrole, le gaz et ses produits...

    vendredi 30 juillet 2021 à 11:58

    Le pétrole fléchit légèrement mais conserve des gains sur la…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli vendredi mais s'appréciaient sur l'ensemble de la semaine, bien aidés par la petite...

    vendredi 30 juillet 2021 à 10:05

    Eni fait mieux qu'attendu et retrouve ses niveaux d'avant la…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé vendredi être revenu dans le vert au second trimestre grâce aux cours élevés...

    jeudi 29 juillet 2021 à 21:18

    Le pétrole profite du dollar faible, se rapproche de ses plu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, profitant toujours d'une baisse des réserves aux Etats-Unis ainsi que...

    jeudi 29 juillet 2021 à 20:55

    Pétrole au Venezuela: PDVSA rachète des parts de TotalEnergi…

    Caracas: Une filiale du géant pétrolier d'Etat vénézuélien PDVSA a racheté les parts du Français TotalEnergies et du Norvégien Equinor dans Petrocedeño...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite