Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles baisses de production

prix du petroleLondres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par l'Opep et ses alliés de nouvelles réductions de leur production d'or noir.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'est apprécié de 1,00 dollar, ou 1,6%, pour finir à 64,39 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour janvier a gagné 77 cents, ou 1,3%, pour clôturer à 59,20 dollars.

Autour de l'équilibre pendant toute la première partie de séance, les cours ont soudainement grimpé quand les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé s'être entendus pour accroître leurs baisses de production de pétrole d'au moins 500.000 barils par jour.

Plusieurs pays producteurs, dont l'Arabie saoudite, vont ajouter à ce nouvel objectif des baisses "volontaires et supplémentaires" de volume, selon le texte.

Au total, les volumes devraient s'afficher en baisse de 2,1 millions de barils par jour (mbj) par rapport aux niveaux de production d'octobre 2018, selon les participants à la réunion.

Ces mesures sont au final plus ambitieuses qu'anticipé par les analystes et "le marché salue simplement le fait que l'Opep réduise un peu plus sa production", observe Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Toutefois, ajoute l'expert, la montée des cours n'est pas plus marquée car "cette décision ne vaut que jusqu'à mars".

De plus, "si on regarde de près les chiffres, il semblerait que la réduction proposée par l'Opep correspond à ce que faisait déjà l'Arabie saoudite", relève-t-il.

Plusieurs analystes avaient en effet déjà souligné qu'une diminution de 500.000 barils par jour ne changeait pas fondamentalement l'équilibre du marché car il ne faisait qu'officialiser le zèle dont faisait preuve jusqu'ici Ryad.

En annonçant vouloir abaisser sa production au-delà de l'accord, le pays, qui va introduire en Bourse une petite partie de sa compagnie nationale, Aramco, après avoir levé 25,6 milliards de dollars, avait probablement l'intention de montrer qu'il ne relâche pas ses efforts pour soutenir les prix. "Au final, l'Arabie saoudite est parvenue à obtenir l'officialisation d'une réduction encore plus poussée qu'anticipé initialement de la production de l'Opep et la Russie est parvenue à obtenir qu'elle ne dure pas trop longtemps", souligne Andy Lipow.

Les membres feront un point en mars et décideront alors de poursuivre ou non leurs coupes jusque fin 2020.

"Ils espèrent sans doute que d'ici là, la croissance mondiale repartira de l'avant, et avec elle la croissance de la demande en énergie, et que la production américaine dans le bassin permien se tasse un peu", avance le spécialiste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles baisses de production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite