Menu
A+ A A-

Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas de production

prix du petroleLondres:Les prix du pétrole progressaient encore jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une combinaison de facteurs et tandis que l'OPEP+ évoque la possibilité de nouvelles baisses de production.
Vers 16H45 GMT (17H45 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février valait 63,46 dollars à Londres, en hausse de 0,73% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour janvier prenait 0,36% à 58,64 dollars. Vers 14H35 GMT, le baril américain est monté jusqu'à 59,12 dollars, un plus haut depuis fin septembre.

Mercredi, les prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avaient grimpé de respectivement 3,6% et 4,2%, des niveaux de hausse plus observés depuis la mi-septembre et les attaques sur des installations saoudiennes.

"Une combinaison de plusieurs raisons favorables aux prix a probablement été la cause" de ces hausses, a expliqué plus tôt dans la journée Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank, qui cite un retour de l'optimisme sur le plan commercial avec un possible accord sino-américain dans un futur proche, "un déclin des stocks américains de brut d'une ampleur inattendue" et des "rumeurs" concernant la réunion de l'OPEP.

Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi à Vienne, n'excluent pas d'aller un cran plus loin dans leur réduction d'offre de brut pour soutenir les prix.

Depuis un an, les 14 membres de l'OPEP et leurs dix partenaires, dont la Russie, s'efforcent de respecter leur engagement à baisser la production de 1,2 million de barils par jour (mbj) par rapport au niveau d'octobre 2018.

Ce quota vaut jusqu'en mars 2020 et l'enjeu des réunions qui se tiennent dans la capitale autrichienne est de trouver une entente sur la suite à donner à cette politique.

Si une simple prolongation de l'accord semblait l'option initialement privilégiée, le scénario d'une coupe plus drastique portant sur 500.000 barils supplémentaires par jour est désormais sur la table, selon le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak. Ce qui a permis au pétrole de se maintenir en hausse, a expliqué David Madden, analyste pour CMC Markets.

Le suspense sur l'issue des débats reste cependant entier: les ministres de l'OPEP sont restés muets jeudi face à la presse et leur réunion au siège de l'organisation a commencé peu avant 17h00 (16h00 GMT), avec plus de deux heures de retard. Une seconde réunion est prévue vendredi avec la Russie et les autres pays producteurs qui se sont alliés avec l'OPEP, il y a trois ans, pour faire face au boom de l'offre américaine de gaz de schiste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas de production



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite