Menu
A+ A A-

Le pétrole perd du terrain après deux séances de forte hausse

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé vendredi, les investisseurs engrangeant quelques profits après deux jours de forte hausse tandis que persistaient les incertitudes sur la guerre commerciale sino-américaine et la prochaine réunion de l'Opep.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a perdu 58 cents, ou 0,9%, pour finir à 63,39 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour janvier a perdu 81 cents, ou 1,4%, pour finir à 57,77 dollars.

Les cours du baril avaient pris plus de 5% au cours des deux séances précédentes.

"Aucune nouvelle spécifique ne justifie a priori ce repli si ce n'est que les investisseurs ont profité des gains des deux derniers jours pour retirer leur mise avant le week-end", a estimé Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

De façon plus générale, "il y a pas mal de discussions en ce moment parmi les acteurs du marché sur le fait que les marges des raffineries sont en train de diminuer un peu et qu'elles pourraient en conséquence décider de ralentir un peu leur activité, ce qui diminuerait par ricochet la demande pour le brut", a souligné le spécialiste.

Les courtiers continuaient par ailleurs à surveiller l'état des négociations entre Washington et Pékin. Les deux parties ont brouillé les messages vendredi sur la possibilité de mettre fin à la guerre commerciale, Donald Trump estimant qu'un accord était toujours à portée de main quand son homologue Chinois Xi Jinping s'est dit prêt à en découdre.

La guerre commerciale entre les deux plus grandes économies mondiales pèse sur la croissance mondiale, et a en conséquence incité les analystes à abaisser leurs prévisions de croissance de la demande de pétrole.

"Tant que les États-Unis et la Chine chercheront à trouver une solution à leur différend commercial, le pétrole pourra s'accrocher à ses gains", a expliqué Han Tan, analyste de FXTM.

"A l'inverse, le risque d'une nouvelle poussée des tensions entre les deux pays, qui ne peut être totalement exclue à ce stade, rendra les cours du pétroles vulnérables aux aléas des négociations", a-t-il ajouté.

L'autre grand sujet du moment reste la réunion à venir de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires, dont la Russie, à Vienne les 5 et 6 décembre.

Les prix du pétrole avaient bénéficié jeudi "d'informations de presse indiquant que l'OPEP et la Russie étaient enclins à prolonger les réductions de production (d'or noir) pour trois mois supplémentaires, jusqu'à mi-2020", a relevé Al Stanton, de RBC.

(c) AwP

Commenter Le pétrole perd du terrain après deux séances de forte hausse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite