Logo

Le pétrole cale après la publication des stocks américains

prix du petroleLondres: Les prix du pétrole, qui étaient dans le vert jeudi en cours de séance, ont décroché à la publication des chiffres de l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) sur les stocks américains affichant une hausse plus forte que prévu.
Vers 16H50 GMT (17H50 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 62,36 dollars à Londres, en baisse de 0,03% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour décembre abandonnait 0,37% à 56,90 dollars.

"Les prix du pétrole ont baissé après que l'EIA a publié une hausse plus importante que prévu" de l'état des stocks américains, a constaté Edward Moya, analyste chez Oanda, pointant aussi le niveau record de la production à 12,8 mbj.

Lors de la semaine achevée le 8 novembre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 2,2 millions de barils pour s'établir à 449,0 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une hausse de 1,5 million de barils.

Il s'agit de la huitième hausse en neuf semaines pour les stocks de brut américains.

L'annonce de l'EIA a entamé une séance bien orientée jusque là, avec "des prix (...) soutenus par le discours la veille du secrétaire général de l'OPEP" suggérant une "révision possible à la baisse de l'offre en 2020," avait expliqué plus tôt dans la journée Al Stanton, de RBC.

Le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammed Barkindo, avait dit s'attendre à une possible "amélioration" de la demande en 2020, notamment si les États-Unis et la Chine parviennent à un accord commercial, et en cas de "net" ralentissement de l'offre des pays non-OPEP.

L'organisation doit tenir sa prochaine réunion dans trois semaines à Vienne avec ses partenaires, dont la Russie (OPEP+).

(c) AwP

Commenter Le pétrole cale après la publication des stocks américains


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.