Menu
A+ A A-

Le pétrole perd du terrain dans un marché préoccupé par le commerce

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont reculé jeudi, lestés par un climat moins optimiste sur le front commercial et poursuivant son repli de la veille après la hausse des stocks de brut américains.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, s'est établi à 60,23 dollars à Londres, en baisse de 0,63% ou 38 cents par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance a perdu 88 cents ou 1,6% à 54,18 dollars.

Le pétrole a souffert jeudi du "regain de pessimisme dans les pourparlers commerciaux sino-américains, la Chine adoptant un ton plus pessimiste sur les chances de signer un accord commercial global à l'issue des négociations avec l'administration Trump", selon Robbie Fraser de Schneider Electric.

De son côté, le président américain Donald Trump a tweeté que le nouvel endroit où doit être signé l'accord commercial partiel entre les deux grandes puissances serait "annoncé bientôt".

La signature devait avoir lieu en marge d'un sommet au Chili mi-novembre, mais l'événement a été annulé en raison de la crise sociale qui secoue ce pays.

Le cours de l'or noir a par ailleurs continué de réagir à la forte hausse de 5,7 millions de barils des réserves commerciales de brut lors de la semaine achevée le 25 octobre, selon un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publié mercredi.

Le pétrole a néanmoins terminé le mois au-dessus de son niveau de début octobre alors que les prix "ont été fortement soutenus par l'optimisme économique alimenté par la Réserve fédérale américaine et les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine", a relevé Craig Erlam, analyste pour Oanda.

Après avoir baissé ses taux directeurs pour la troisième fois en trois mois mercredi, la Fed a fait savoir qu'elle allait désormais attendre un certain temps avant de prendre toute nouvelle décision.

Le président de l'institution Jerome Powell a notamment écarté l'idée d'une remontée imminente des taux au vu de la faiblesse de l'inflation.

Par ailleurs, "les attentes concernant de nouvelles coupes dans la production de l'OPEP se renforcent avant la réunion du cartel prévu en décembre", a souligné Ipek Ozkardeskaya, analyste pour London Capital Group.

Mercredi, le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé qu'il souhaiterait que son pays adhère à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Si une requête formelle était formulée et approuvée, et selon les derniers chiffres de l'organisation, "l'OPEP et ses alliés contrôleraient plus de 50% de la production mondiale, contre 47% actuellement", a fait remarquer Tamas Varga, analyste pour PVM.

(c) AwP

Commenter Le pétrole perd du terrain dans un marché préoccupé par le commerce



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite