Menu
A+ A A-

Le pétrole fragilisé par les incertitudes sur la demande

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi, dans un marché frileux face aux incertitudes liées aux négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et leur éventuel impact sur la demande en brut, au moment où l'offre d'or noir sur le marché mondial est abondante.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a fini à 58,96 dollars à Londres, perdant 0,8%, ou 46 cents, par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour novembre est descendu de 0,9%, ou 47 cents, pour finir à 53,31 dollars.

Après un début de séance proche de l'équilibre, passant même temporairement dans le vert peu avant 9H00 GMT, les prix du pétrole ont basculé dans le rouge dans le sillage de la fin de la semaine dernière.

"Il est peu probable que la morosité qui affecte le marché du pétrole change sans une solution convaincante au conflit commercial sino-américain," a estimé Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Ce conflit pèse depuis plusieurs mois sur la croissance mondiale - la croissance du Produit intérieur brut de la Chine étant tombée par exemple à 6% au troisième trimestre, son plus bas niveau depuis 27 ans- et, par ricochet, sur la demande en énergie.

Le principal négociateur chinois Liu He a salué samedi "un progrès substantiel" dans la recherche de l'accord.

Le représentant américain au Commerce (USTR) Robert Lighthizer a abondé lundi en affirmant que l'accord commercial partiel avec la Chine "avançait bien" et a confirmé au président qu'il serait prêt pour être signé le mois prochain au Chili en marge d'un sommet de l'Association des pays riverains du Pacifique (APEC).

Mais M. Lighthizer a aussi souligné que des "questions (restaient) à régler".

Dans le même temps, "au-delà des éléments négatifs liés aux incertitudes économiques et au conflit sino-américain, le niveau des réserves (de pétrole) montre ces derniers temps que l'offre est un peu trop supérieure à la demande, avec notamment une forte hausse des stocks de brut aux États-Unis", a rappelé Robbie Fraser de Schneider Electric.

Et, dans cet environnement, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) "pourrait voir un afflux de nouveaux barils assez rapidement puisque l'Arabie saoudite et le Koweït sont apparemment en train de discuter de la réouverture de la zone de production neutre qu'ils partagent", a ajouté l'expert.

"Même si ces deux pays ne vont probablement pas chercher à en tirer le maximum, les champs concernés peuvent fournir entre 300.000 et 500.000 barils par jour à court terme", a-t-il précisé.

(c) AwP

Commenter Le pétrole fragilisé par les incertitudes sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite