Logo

Le pétrole stable malgré des stocks américains plus importants que prévu

prix du petroleLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après un bref accès de faiblesse à la publication des chiffres hebdomadaires des réserves américaines par l'EIA.
Vers 15H15 GMT (17H15 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre perdait 0,22% à 59,29 dollars à Londres.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour novembre gagnait 0,04%, à 53,38 dollars.

Les prix du pétrole avaient fini en hausse mercredi, rattrapant une partie des fortes pertes du début de semaine, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. gagnant 1,16% et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 1%.

L'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA) a fait état jeudi d'une augmentation des stocks américains de brut de 9,26 millions de barils pour la semaine achevée le 11 octobre, au-dessus de la médiane d'un consensus établi par l'agence Bloomberg, calculée à 3 millions de barils avant publication.

Les stocks de ceux d'essence ont baissé de 2,56 millions de barils, et ceux de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) de 3,82 millions de barils, selon la même source, contre des baisses de 1,5 million et de 2,5 millions attendues par les analystes.

Les cours ont joué au yo-yo tout au long de la séance européenne au gré des informations : après un début de séance dans le rouge, les cours s'étaient soudainement redressés à l'annonce d'un accord de Brexit qui a été salué par les marchés et rendu optimistes les investisseurs.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a en effet annoncé jeudi un accord sur twitter, salué comme un "un excellent nouvel accord" de Brexit avec l'Union européenne par le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Ce dernier aura toutefois la délicate mission de le faire passer au Parlement britannique, où il n'a plus de majorité.

(c) AwP

Commenter Le pétrole stable malgré des stocks américains plus importants que prévu

graphcomment>