Menu
A+ A A-

Le pétrole soutenu par l'Opep en attendant l'issue des négociations sino-américaines

prix du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, soutenus par l'éventualité d'une moindre production de la part de l'OPEP et par des tensions géopolitiques pouvant éventuellement perturber l'offre mondiale d'or noir, sur fond de reprise des négociations sino-américaines.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre s'est apprécié de 78 cents, ou 1,3%, pour finir à 59,10 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour novembre, la référence aux États-Unis, a gagné 96 cents, ou 1,8%, pour clôturer à 53,55 dollars.

Les cours ont été, selon Phil Flynn de Price Futures Group, "soutenus par les gros titres sur l'OPEP" et par des commentaires de son secrétaire général, Mohammed Barkindo, qui a assuré que l'organisation s'était engagée à "éviter toute chute des prix".

Ces propos "rappellent aux marchés que si les prix du brut ne dégringolent pas en raison des inquiétudes sur la demande, le groupe OPEP + pourrait très bien prolonger son engagement à limiter sa production pendant la majeure partie de 2020", a souligné Ed Moya, analyste chez Oanda.

Les prix du brut profitent aussi, selon l'expert, de la situation en Equateur.

Le pays sud-américain a suspendu mercredi la distribution de près de 70% de sa production en raison des troubles sociaux déclenchés par une hausse massive du prix du carburant.

"La Turquie est aussi devenue une source d'inquiétudes géopolitiques", a remarqué Kyle Cooper de Ion Energy.

En lançant une offensive militaire contre des forces kurdes en Syrie, le pays pourrait en effet s'exposer très rapidement à des mesures punitives américaines, fragilisant les équilibres précaires dans cette région riche en pétrole.

Les investisseurs continuent par ailleurs à surveiller de près les négociations entre la Chine et les États-Unis, qui ont repris jeudi à Washington dans l'incertitude la plus totale sur leur issue, quelques jours avant l'entrée en vigueur de nouveaux droits de douane punitifs sur 250 milliards de dollars de biens chinois.

La crainte d'une nouvelle escalade de sanctions commerciales de nature à freiner encore un peu plus la croissance mondiale, et donc la demande en énergie, continue à planer sur le marché.

Les experts digéraient aussi les chiffres hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'Energie dévoilés mercredi.

L'administration américaine a certes fait état d'une production record et d'une progression des stocks de brut.

Mais, a souligné M. Cooper, "le rapport a aussi montré que les réserves de produits raffinés ont encore baissé et que la consommation reste solide". A l'approche de l'hiver par exemple, les stocks de produits distillés, qui comprennent le fioul de chauffage, s'affichent 9% en dessous de la moyenne des cinq dernières années.

(c) AwP

Commenter Le pétrole soutenu par l'Opep en attendant l'issue des négociations sino-américaines



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite