Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit malgré une tendance toujours à la baisse

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi après leur repli de la veille, dans un contexte incertain entre manifestations en Equateur, tensions sino-américaines et abondance des stocks aux Etats-Unis.
Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 58,92 dollars à Londres, en hausse de 1,17% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour novembre gagnait 1,10% à 53,21 dollars.

Les prix pourraient récemment avoir "en partie" profité des nouvelles d'Equateur "où environ un tiers de la production pétrolière est menacé par les manifestations qui se poursuivent", a expliqué Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.

Néanmoins, "les tensions sino-américaines pèsent sur les attentes du marché concernant la demande future", a ajouté Fiona Cincotta, analyste pour City Index.

Alors que les négociations commerciales doivent reprendre jeudi, le ton entre les deux pays est monté ces derniers jours alors que les États-Unis ont dénoncé une "campagne de répression" contre les musulmans ouïghours au Xinjiang.

Washington a ainsi placé sur une liste noire 28 organisations gouvernementales et commerciales chinoises et a annoncé des "restrictions" dans l'octroi de visas américains à des responsables du gouvernement et du Parti communiste chinois.

Selon l'agence Bloomberg, la Chine reste cependant ouverte à un accord partiel, tandis que le Financial Times a révélé que le pays proposait d'acheter davantage de soja américain.

Ces informations apportent "un peu plus d'optimisme" et ont contribué à porter les prix du pétrole, a souligné auprès de l'AFP Carlo Alberto De Casa, analyste chez ActivTrades, pour qui le marché reste cependant "baissier".

Autre facteur qui pèse sur les prix, l'abondance des stocks américains alors que l'API, la fédération professionnelle du secteur, a fait état d'une hausse "inattendue" des stocks de brut de 4,1 millions de barils la semaine dernière.

Plus tard dans la journée, les investisseurs s'intéresseront aux chiffres officiels du gouvernement américain, considéré comme plus fiables.

Selon la médiane d'un consensus établi par l'agence Bloomberg, les investisseurs s'attendent à une hausse des stocks de brut de 1,9 million de barils et à des baisse de 900.000 barils pour ceux d'essence et de 2 millions pour les autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), pour la semaine achevée le 4 octobre.

(c) AwP

Commenter Le pétrole rebondit malgré une tendance toujours à la baisse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite