Menu
A+ A A-

Le pétrole en recul avant la reprise des négociations commerciales

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé mardi alors que des négociations commerciales entre Pékin et Washington doivent reprendre jeudi, les acteurs du marché croyant peu en un accord entre les deux premières économies mondiales.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre s'est établi à 58,24 dollars à Londres, en baisse de 0,19% ou 11 cents par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour novembre a perdu 0,23% ou 12 cents, à 52,63 dollars.

"L'optimisme sur les négociations commerciales est en train de disparaître, alors que chaque pays envisage des actions qui pourraient nuire à la coopération", note Robbie Fraser de Schneider Electric.

"A cause de ce changement, le marché efface les gains observés pendant la majeure partie des deux dernières séances avec le risque d'une baisse encore plus importante si la rhétorique menaçante persiste", ajoute l'expert.

Le département américain du Commerce a placé lundi soir 28 organisations gouvernementales et commerciales chinoises sur liste noire en leur reprochant d'être impliquées dans la répression visant la minorité musulmane ouïghoure dans l'ouest de la Chine.

Pékin a réagi vivement en exprimant son "fort mécontentement et son opposition résolue", par la voix du porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang.

La guerre commerciale que se livrent les deux pays pèse depuis plusieurs mois sur la croissance économique mondiale, plombant la demande en énergie et donc le prix de l'or noir.

Les investisseurs sont par ailleurs restés attentifs à la situation en Irak, qui connaît depuis une semaine une période de troubles sociaux.

Soulignant que l'Irak est le "deuxième plus important producteur" de l'OPEP, David Madden, analyste de CMC Markets, souligne que "les difficultés qu'il traverse ont suscité des inquiétudes sur l'offre".

Les courtiers attendent également la publication mercredi d'un rapport hebdomadaire sur les réserves américaines de pétrole brut.

Les trois derniers rapports ont fait état d'une hausse des stocks de brut aux États-Unis, entraînant à chaque fois un repli des prix pétroliers.

(c) AwP

Commenter Le pétrole en recul avant la reprise des négociations commerciales


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 janvier 2022 à 23:20

    Le pétrole se replie dans le sillage de la chute du marché b…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement fléchi vendredi, dans le sillage d'une nouvelle chute du marché boursier à New...

    vendredi 21 janvier 2022 à 12:22

    Le pétrole se replie, freiné par l'augmentation des stocks a…

    Londres: Les cours du pétrole ont fléchi vendredi, neutralisés par les stocks américains en augmentation, mettant fin à une série de gains...

    vendredi 21 janvier 2022 à 10:05

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril...

    jeudi 20 janvier 2022 à 22:03

    Le pétrole se stabilise après avoir frôlé 90 dollars pour le…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont stabilisés jeudi alors que le Brent a de nouveau frôlé les 90 dollars...

    jeudi 20 janvier 2022 à 18:28

    Le pétrole repart à la hausse avec la baisse des réserves st…

    Londres: Le cours du pétrole de Brent regagnait jeudi de nouveaux sommets sur sept ans dans un marché toujours inquiet d'une offre...

    jeudi 20 janvier 2022 à 17:53

    🛢️USA: contrairement aux attentes, les stocks de pétrole rem…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont légèrement augmenté la semaine dernière après sept semaines de repli, surprenant...

    jeudi 20 janvier 2022 à 13:09

    Le pétrole se repose sur ses sommets en attendant les stocks…

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi, proches des sommets sur sept ans atteints mercredi, en attendant les chiffres hebdomadaires sur...

    mercredi 19 janvier 2022 à 21:44

    Le pétrole frôle les 90 dollars, avant de consolider

    Cours de clôture: Le baril de Brent de mer du Nord a frôlé mercredi les 90 dollars, porté par son élan ainsi...

    mercredi 19 janvier 2022 à 12:20

    Le pétrole grimpe, dopé par la demande et les risques sur l…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient leur envolée mercredi, la forte demande et les risques géopolitiques exerçant une pression à la hausse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2021

    Le vendredi 21 janvier 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2021.

    Lire la suite

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Le vendredi 21 janvier 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril au cours du premier trimestre, suite aux intenses reprises de ces derniers jours.

    Lire la suite

    Goldman Sachs voit le baril de Brent à 100 dollars au T3

    Le mardi 18 janvier 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Goldman Sachs s'attend à ce que le prix du baril de Brent atteigne 100 dollars au second semestre de cette année, évoquant un impact moindre que redouté du variant Omicron sur la demande, conjugué à une perturbation accrue de l'offre.

    Lire la suite