Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie face à la hausse des stocks de brut aux Etats-Unis

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte baisse mercredi après une hausse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis sur fond d'inquiétudes croissantes sur la santé de l'économie mondiale.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a lâché 1,20 dollar, ou 2,0%, pour clôturer à 57,69 dollars.

À New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en novembre, la référence aux États-Unis, a cédé 98 cents, ou 1,8%, pour finir à 52,64 dollars.

Les cours du pétrole, qui évoluaient près de l'équilibre plus tôt dans la journée, ont nettement reculé après la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA) faisant état d'une hausse des stocks de brut de 3,1 millions de barils sur la semaine achevée le 27 septembre.

Cette progression plus forte qu'anticipé par les analystes "a éclipsé le recul des réserves de produits raffinés", observe Bart Melek, de TD Securities.

Les stocks d'essence ont en effet baissé de 200.000 barils tandis que ceux d'autres produits distillés (fioul et gaz de chauffage) ont diminué de 2,4 millions de barils.

En pleine saison de maintenance des raffineries, l'activité de ces dernières a continué à ralentir: elles ont fonctionné à 86,4% de leur capacité, contre près de 95% il y a encore trois semaines.

Mais pour M. Melek, les investisseurs voient surtout dans la hausse des stocks de brut "le signal que la demande en brut continue de diminuer dans un contexte morose pour les perspectives de l'économie mondiale".

Les acteurs du marché ont été ébranlés mardi par l'annonce d'un nouveau recul de l'activité du secteur manufacturier aux États-Unis, à son plus bas niveau en 10 ans.

Mercredi, le ralentissement des créations d'emplois dans le secteur privé relevé par l'enquête mensuelle d'ADP a alimenté les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie des États-Unis, voire d'une récession.

Même si l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, l'OPEP, décidait de réduire encore plus sa production, "il ne faut pas oublier que le principal élément guidant les cours du brut est la demande", souligne James Williams, de WTRG.

"Si l'économie des États-Unis commence, après celle de la Chine et de l'Europe, à ralentir fortement, cela va mettre les prix des barils sous une forte pression", estime-t-il.

(c) AwP

Commenter Le pétrole se replie face à la hausse des stocks de brut aux Etats-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite