USA: les stocks de brut en hausse pour la deuxième semaine de suite

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut, portés par une baisse de la cadence des raffineries, ont progressé pour la deuxième semaine de suite aux Etats-Unis selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).
Lors de la semaine achevée le 20 septembre, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 2,4 millions de barils pour s'établir à 419,5 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une baisse de 600.000 barils.

Les autorités ont fait part d'une augmentation des stocks d'essence de 500.000 barils, là où les analystes anticipaient une baisse de 564.000 barils.

Les réserves d'autres produits distillés ont en revanche dégringolé de 3 millions de barils, bien au-delà des prévisions des analystes (-500.000 barils).

La cadence des raffineries a baissé, celles-ci fonctionnant à 89,8% de leurs capacités contre 91,2% la semaine dernière.

"La saison de maintenance des raffineries arrive à grands pas avec une chute de 5% de la cadence dans les deux derniers rapports. Le taux d'utilisation est passé de plus de 95% à moins de 90%", a noté Robert Yawger de Mizuho.

"Ce n'est pas une situation idéale, mais c'est la saison qui veut ça. Les gens conduisent moins et utilisent moins le chauffage", a expliqué l'expert.

La production s'est affichée en hausse de 100.000 barils, les États-Unis extrayant en moyenne 12,5 millions de barils par jour (mbj), égalant ainsi leur plus haut historique atteint fin août.

Les importations de leur côté ont reculé (6,38 mbj contre 7,05 mbj la semaine précédente) tout comme les exportations de brut, à 2,98 mbj contre 3,18 mbj la semaine précédente.

Egalement scrutés puisqu'ils servent de référence à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. du terminal de Cushing (Oklahoma, sud) ont, eux, augmenté de 2,2 millions de barils à 40,9 millions de barils. C'est leur première hausse en plus de deux mois.

Au cours des quatre précédentes semaines, les États-Unis ont au total consommé en moyenne 21,1 mbj de produits raffinés, en hausse de 1,4% par rapport à la même période l'an dernier.

Le cours du baril de brut à New York, déjà en baisse avant la publication du rapport, est resté sur la même tendance. Il reculait de 1,64% à 56,35 dollars vers 15H15 GMT.

(c) AwP

Commenter USA: les stocks de brut en hausse pour la deuxième semaine de suite