Logo

Le pétrole baisse fortement sous l'effet de données sur les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient fortement mercredi en cours d'échanges européens, après que l'American petroleum institute (API) eut publié la veille ses chiffres sur les stocks de pétrole américains et en attendant les chiffres officiels plus tard dans la journée.
Vers 09H32 GMT (11H32 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 62,10 dollars à Londres, en baisse de 1,58% par rapport à la clôture de mardi.

À New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance s'échangeait à 56,52 dollars, 1,34% de moins que la veille.

"Les prix de l'or noir étaient en retrait mercredi après un rapport de l'API concernant les réserves américaines", a expliqué Stephen Brennock, analyste chez PVM Reports.

Selon M. Brennock, les chiffres de l'API indiquent une hausse des stocks de 1,4 million de barils de brut sur la semaine achevée le 20 septembre, tandis que les stocks d'essence augmentaient de 1,9 million de barils. A contrario, "le seul chiffre qui pourrait soutenir les cours" était selon M. Brennock la baisse de 2,2 millions de barils de produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

À 14H30 GMT, les investisseurs tourneront leurs regards vers les statistiques du gouvernement américains, considérées comme plus fiables.

Les analystes s'attendent à ce que les stocks de brut baissent de 600.000 barils sur la semaine achevée le 20 septembre, ainsi qu'à une diminution de 564.000 barils pour l'essence et de 500.000 barils pour les produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

Par ailleurs, les craintes vis-à-vis de la demande sont réapparues sur le marché.

Les données sur le moral des ménages ont "été assez décevantes mardi, ce qui pourrait mener à une consommation de pétrole plus basse au pays le plus consommateur au monde", a relevé Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.

La confiance des consommateurs américains s'est dégradée plus que prévu en septembre en raison de ces tensions commerciales, qui s'est établi à 125,1 points, contre 134,1 en août (-9,1 points), selon l'indice du Conference Board.

(c) AwP

Commenter Le pétrole baisse fortement sous l'effet de données sur les stocks américains

graphcomment>