Menu
A+ A A-

La moitié de la production saoudienne suspendue indisponible un mois

prix du petrole DubaïDubaï: Quelque trois millions de barils de pétrole saoudien par jour resteront indisponibles pendant un mois, soit environ la moitié de la production suspendue après les attaques ayant ciblé des infrastructures majeures, a estimé mardi le spécialiste de l'analyse des marchés pétroliers S&P Platts.
Samedi, les attaques de drones revendiquées par les rebelles yéménites Houthis à Abqaiq -la plus grande usine de traitement au monde- et contre le gisement de pétrole de Khurais ont provoqué une suspension de 5,7 millions de barils par jour (bpj), soit 6% de la production mondiale.

"A ce stade, il semble probable qu'environ 3 millions de bpj de pétrole brut saoudien seront hors d'usage pendant au moins un mois", a déclaré S&P Global Platts dans un rapport.

Les prix du pétrole ont légèrement fléchi mardi après les hausses record de la veille, alors que l'incertitude règne sur les marchés mondiaux quant au calendrier de relance de sa production par l'Arabie saoudite, poids lourd de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP).

Mardi, le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, tiendra sa première conférence de presse depuis les attaques, mais l'objet de celle-ci n'a pas été précisée par les autorités.

"L'Arabie saoudite dira probablement qu'elle peut pleinement approvisionner ses clients, mais avec le temps, cela pourrait devenir difficile. Toute indication de retard ou de contraction de l'approvisionnement entraînera de nouvelles hausses de prix dans les semaines/mois à venir", a prévenu S&P Platts.

Le Conseil des ministres saoudiens réuni mardi en session ordinaire sous la présidence du roi Salmane a condamné les attaques.
 
"L'Arabie saoudite va défendre son territoire et ses installations vitales. Elle est capable de riposter (aux attaques) d'où qu'elles viennent", a souligné le Conseil dans un communiqué.
 
L'objectif de l'attaque est d'"affecter l'approvisionnement du monde" en pétrole, a ajouté le Conseil en appelant la communauté internationale à "prendre des positions plus fermes pour arrêter ces agressions".

Riyad pompe traditionnellement environ 9,9 millions de barils par jour, dont 7 millions sont exportés, notamment vers les marchés asiatiques.

Selon la société basée à Londres Capital Economics, les stocks mondiaux de brut, estimés à environ 6,1 milliards de barils, devraient être en mesure de compenser la perte de production.

Les prix du pétrole pourraient retomber à environ 60 dollars (54 euros) le baril, si l'Arabie saoudite réussit à rétablir sa production totale d'ici la semaine prochaine, ou à l'inverse atteindre 85 dollars (77 euros) le baril si cela prend des mois et que les tensions persistent, a-t-elle ajouté.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. se négociait au-dessus de 67 dollars (60 euros) le baril mardi matin, enregistrant une légère baisse après avoir bondi de 20% lundi, soit la hausse la plus importante depuis la guerre du Golfe en 1991.

La crise a par ailleurs ravivé les craintes d'un conflit dans la région, Ryad et Washington pointant du doigt le rôle de l'Iran dans ces attaques.

Téhéran a nié son implication mais estimé que les Houthis avaient le droit de se "défendre" face à l'intervention militaire de l'Arabie saoudite et ses alliés au Yémen.

Un responsable des Houthis a répété mardi les menaces contre l'Arabie saoudite.
 
"Le pétrole n'est pas plus précieux que le sang du peuple yéménite", a affirmé Mohammed Abdessalam.
 
Les attaques contre l'Arabie saoudite se poursuivront jusqu'à ce qu'elle "mette fin à son agression et à son blocus" du Yémen, a-t-il déclaré selon la télévision Al-Massirah, contrôlée par les Houthis.

(c) AwP

Commenter La moitié de la production saoudienne suspendue indisponible un mois


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    samedi 19 décembre 2020

    Pétrole: Ryad et Moscou affichent leur unité avant le sommet…

    Ryad: Les ministres saoudien et russe de l'Energie ont affiché leur unité samedi lors d'une réunion bipartite avant le sommet en janvier...

    mardi 15 décembre 2020

    🇸🇦 L'Arabie saoudite annonce un déficit de 79 milliards de d…

    Ryad: L'Arabie saoudite, touchée de plein fouet par la crise sanitaire et la chute des prix de brut, a annoncé mardi un...

    jeudi 03 décembre 2020

    L'Opep+ se rapproche d'un compromis sur sa production pétrol…

    Londres: Les discussions entre l'Opep et la Russie, qui s'étaient interrompues lundi sur un constat d'échec, se sont rapprochées d'un compromis sur...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 20 janvier 2021

    Le rebond de la production de pétrole en Libye, fragile et à…

    Tripoli: La production des membres de l'Opep a une nouvelle fois été tirée vers le haut en décembre par le pétrole libyen...

    jeudi 14 janvier 2021

    Pétrole: la production Opep a progressé en décembre, tirée p…

    Paris: La production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a progressé en décembre, une nouvelle fois tirée par...

    mardi 05 janvier 2021

    Pétrole: l'Opep+ choisit la prudence face à la pandémie

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires sont tombés d'accord mardi sur une augmentation très...

    mardi 05 janvier 2021

    Le sommet de l'Opep+ reprend mardi, la production pétrolière…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires reprennent mardi à 14H30 GMT leurs discussions arrêtées...

    lundi 04 janvier 2021

    Pétrole: l'Opep+ remet à mardi sa décision faute de consensu…

    Londres: Divisés, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires ont suspendu lundi leurs discussions et remis...

    lundi 04 janvier 2021

    L'Opep+ en conclave pour arrêter sa production de pétrole po…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires, réunis par l'accord Opep+, ont débuté leurs discussions...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 janvier 2021 à 12:08

    Le pétrole bat en retraite devant les nouveaux cas de Covid-…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain vendredi, les investisseurs se montrant préoccupés par les signaux, même faibles, d'un retour du...

    jeudi 21 janvier 2021 à 21:38

    Le pétrole marque une pause après l'investiture de Biden

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fait une pause jeudi, concluant en ordre dispersé, alors les investisseurs étaient partagés sur...

    jeudi 21 janvier 2021 à 12:11

    Le pétrole marque une pause au lendemain de l'investiture de…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi, les investisseurs étant partagés sur les conséquences pour le marché de l'or noir de l'arrivée...

    mercredi 20 janvier 2021 à 21:46

    Le pétrole continue d'avoir le vent en poupe, avec l'investi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué d'avoir, modestement, le vent en poupe mercredi alors que Joe Biden a prêté...

    mercredi 20 janvier 2021 à 21:24

    Les prochaines semaines seront "décisives" pour le…

    Alger: Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé mercredi que les prochaines semaines seront "décisives" pour les marchés pétroliers, notamment à...

    mercredi 20 janvier 2021 à 11:56

    Le pétrole garde le cap, les investisseurs parient sur la de…

    Londres: Les prix du pétrole avançaient mercredi en début de séance européenne, se rapprochant de leurs précédents records de la semaine passée...

    mercredi 20 janvier 2021 à 10:55

    Le rebond de la production de pétrole en Libye, fragile et à…

    Tripoli: La production des membres de l'Opep a une nouvelle fois été tirée vers le haut en décembre par le pétrole libyen...

    mardi 19 janvier 2021 à 21:35

    Le pétrole a repris de l'élan avec la perspective d'un stimu…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont repris de l'élan mardi, dans le sillage de la Bourse et d'un affaiblissement du...

    mardi 19 janvier 2021 à 12:14

    Le pétrole repart timidement aidé par les commentaires de l…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi mais sans grande conviction, rassurés cependant par le dernier rapport mensuel de l'Agence internationale...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 12 janvier 2021 La progression des cours de l’or noir reste soutenue par les engagements de l’OPEP+ à stabiliser le marché pétrolier en optant pour le maintient du niveau de la production actuelle pour les mois de février et mars.

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    En novembre 2020, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 21 décembre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2020, le prix du pétrole en euros se redresse (+5,6 % après −1,6 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,4 % après +0,7 %), du fait de ceux des matières premières industrielles qui se redressent (+3,9 % après −0,1 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+0,7 % après +1,5 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+5,6 % après −1,6 %), s’établissant à 36,1 € en...

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite