Les cours du pétrole peinent à refluer après les attaques en Arabie saoudite

prix du petrole TokyoTokyo: Les cours du pétrole n'étaient qu'en très léger recul mardi, après avoir décollé lundi en raison des attaques contre des installations pétrolières saoudiennes, faisant redouter une pénurie d'or noir et une escalade militaire avec l'Iran.
A 06H03 GMT, après la fermeture de la Bourse de Tokyo, le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord perdait à peine 0,38% à 68,76 dollars tandis que le prix du baril de brut américain WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. reculait de 0,84% à 62,37 dollars.

Lundi, le cours du BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, référence sur le marché mondial, avait bondi de plus de 14,6%, la plus forte progression depuis la création de ce contrat en 1988.

Quant au baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., référence du brut à New York, il avait grimpé de 14,7% lundi, soit sa plus forte hausse depuis décembre 2008.

Des attaques de drones menées samedi contre deux sites pétroliers saoudiens ont entraîné une chute de la moitié de la production de pétrole du pays, à hauteur de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial.

Outre la réduction brutale de la production d'or noir, ces attaques ont ravivé la crainte d'une escalade militaire entre les États-Unis et l'Iran, soupçonné plus ou moins directement par Riyad et Washington d'être responsables des attaques.

(c) AwP

Commenter Les cours du pétrole peinent à refluer après les attaques en Arabie saoudite

graphcomment>