Menu
A+ A A-

L'Opep juge qu'il est trop tôt pour agir après les attaques en Arabie

prix du petrole Deux attaques de drones revendiquées par les rebelles houthis du yémen ont visé samedi des sites importants de la compagnie pétrolière saoudienne aramco, ce qui a réduit de plus de 5 millions de barils par jour (bpj) la production de pétrole de l'arabie saoudite, soit plus de 5% de l'offre mondiale, et provoqué une flambée des cours lundi.Dubaï/Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) évalue l'impact sur le marché pétrolier des attaques menées samedi contre des installations saoudiennes et juge prématuré de prendre la moindre initiative, ont déclaré lundi le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis (EAU) et d'autres sources.
Deux attaques de drones revendiquées par les rebelles houthis du Yémen ont visé samedi des sites importants de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco, ce qui a réduit de plus de 5 millions de barils par jour (bpj) la production de pétrole de l'Arabie saoudite, soit plus de 5% de l'offre mondiale, et provoqué une flambée des cours lundi.

Le ministre émirati de l'Energie a dit que son pays était en mesure d'augmenter sa production en cas de problème d'approvisionnement du marché mais il a jugé prématuré de vouloir réunir en urgence les membres de l'OPEP.

"Nous avons des capacités de réserve. Il y a des volumes dont nous pouvons nous occuper de manière instantanée", a dit Souhaïl al Mazrouei à la presse à Abou Dhabi.

L'OPEP et d'autres grands producteurs comme la Russie sont liés par un pacte de réduction coordonnée de leur offre, baptisé OPEP+. Souhaïl al Mazrouei a dit que les Emirats respecteraient leur quota de production pour l'instant.

"Les EAU restent engagés sur leur objectif de production dans le cadre de l'accord OPEP+", a dit le ministre des Emirats, ajoutant que si l'Arabie saoudite réclame une réunion en urgence de l'OPEP, "nous nous en occuperons".

Le secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Barkindo, s'est entretenu lundi avec le directeur de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), Fatih Birol, pour évoquer la situation du marché pétrolier après les attaques de drones en Arabie, a dit une source de l'OPEP à Reuters.

Les deux hommes ont exprimé leur satisfaction sur le fait que "la situation a été maîtrisée par les autorités saoudiennes" et ils sont convenus de rester en contact dans les prochains jours, a précisé cette source.

Alors que les stocks mondiaux de pétrole sont élevés et qu'il n'existe pour le moment aucun signe de pénurie, l'OPEP n'a pas besoin de débattre officiellement de la moindre initiative, ont dit deux autres sources au sein de l'organisation.

"Il est encore trop tôt pour en parler", a dit l'une des sources.

La capacité d'action de l'OPEP, hors Arabie saoudite, est limitée, a souligné une troisième source. L'essentiel des capacités de production inutilisées au sein de l'OPEP se trouvent précisément sur le territoire saoudien, le royaume étant le premier producteur du cartel.

Les données de l'AIE montrent que les autres membres de l'OPEP disposent de 940.000 bpj de capacités de réserve, dont 620.000 se trouvent aux Emirats et au Koweït.

(c) Reuters

Commenter L'Opep juge qu'il est trop tôt pour agir après les attaques en Arabie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 octobre 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché calme

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché calme au lendemain de données sur les...

    jeudi 17 octobre 2019 à 22:31

    Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en B…

    New York: Le géant pétrolier saoudien Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse, prévu le 20 octobre, a...

    jeudi 17 octobre 2019 à 22:06

    Le pétrole en hausse après un rapport contrasté sur les stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après la publication d'un rapport contrasté sur les réserves de...

    jeudi 17 octobre 2019 à 18:10

    ExxonMobil, accusé d'avoir minimisé le risque financier lié …

    New York: ExxonMobil a-t-il trompé les investisseurs et délibérément sous-estimé les risques financiers liés au changement climatique? Un juge new-yorkais vient de...

    jeudi 17 octobre 2019 à 18:08

    USA: le ralentissement des raffineries fait bondir les stock…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont bondi la semaine dernière aux Etats-Unis, les raffineries ayant fortement ralenti leur cadence au...

    jeudi 17 octobre 2019 à 17:30

    Le pétrole stable malgré des stocks américains plus importan…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après un bref accès de faiblesse à la publication des...

    jeudi 17 octobre 2019 à 12:06

    Le pétrole proche de l'équilibre, soutenu par l'accord sur l…

    Londres: Les prix du pétrole s'affichaient proches de leurs niveaux de la veille jeudi en cours d'échanges européens, dans l'attente des chiffres...

    mercredi 16 octobre 2019 à 21:37

    Le pétrole progresse, mais les craintes sur la demande mondi…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en hausse mercredi, rattrapant une partie des fortes pertes du début de semaine...

    mercredi 16 octobre 2019 à 12:42

    Le pétrole en légère baisse, craintes sur la demande mondial…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mercredi en cours d'échanges européens après deux jours consécutifs de chute, pénalisés par...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite