Menu
A+ A A-

Aramco: un mastodonte pétrolier derrière la prospérité de l'Arabie saoudite

prix du petrole RyadRyad: Depuis la découverte du premier gisement de pétrole en Arabie saoudite en 1938, appelé "puits de la prospérité", le géant pétrolier d'Etat Aramco a généré une richesse colossale pour ce royaume désertique.
Une attaque de drones samedi contre ses installations a entraîné la suspension de la moitié de sa production, soit environ 6% de l'approvisionnement mondial, faisant craindre une perte de confiance des investisseurs au moment où l'entreprise énergétique la plus grande et rentable au monde prépare son entrée en Bourse.

Aramco naît d'un accord de concession signé en 1933 par le gouvernement saoudien avec la Standard Oil Company of California. La prospection démarre en 1935 et trois ans plus tard, le pétrole commence à couler à flots.

En 1949, la production de pétrole atteint un niveau record de 500.000 barils par jour et continue d'augmenter après la découverte de grands champs pétroliers dont Ghawar, le plus grand du monde, avec environ 60 milliards de barils de réserves.

En 1973, en pleine flambée des prix liée à l'embargo pétrolier arabe, imposé aux États-Unis en raison de leur soutien à Israël, le gouvernement saoudien acquiert 25% d'Aramco, portant sa part à 60% et devenant actionnaire majoritaire.

En 1980, l'entreprise est nationalisée et, huit ans plus tard, renommée Saudi Arabian Oil Company, ou Saudi Aramco.

Depuis les années 1990, Aramco a investi des centaines de milliards de dollars dans des projets d'expansion, portant sa capacité de production à plus de 12 millions de barils par jour.

Actuellement, Aramco possède quelque 260 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole, ce qui place l'Arabie saoudite derrière le Venezuela, qui détient les premières réserves du monde.

Basée à Dhahran, la société opère aussi à l'international, où elle a multiplié acquisitions et créations de coentreprises. Aramco a également construit un réseau national et international d'oléoducs et de raffineries et étendu sa présence dans l'industrie pétrochimique.

En avril, le groupe a ouvert ses comptes pour la première fois, annonçant un bénéfice net de 111,1 milliards de dollars en 2018, en hausse de 46% par rapport à l'année précédente, et un revenu annuel de 356 milliards de dollars.

L'ouverture de ses comptes est destinée à accroître sa transparence avant son introduction en Bourse, pierre angulaire d'un plan de réformes nommé "Vision 2030" et lancé par le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane pour diversifier l'économie du royaume très dépendante du pétrole.

Ryad espère tirer 100 milliards de dollars de cette opération en vendant 5% de son capital sur la base d'une valorisation de l'ensemble de l'entreprise estimée à 2.000 milliards de dollars.

L'introduction a été retardée à plusieurs reprises en raison notamment de conditions défavorables sur les marchés.

(c) AwP

Commenter Aramco: un mastodonte pétrolier derrière la prospérité de l'Arabie saoudite


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    jeudi 17 octobre 2019

    Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en B…

    New York: Le géant pétrolier saoudien Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse, prévu le 20 octobre, a...

    lundi 14 octobre 2019

    La Russie et l'Arabie saoudite scellent leur entente pétroli…

    Ryad: La Russie et l'Arabie saoudite ont scellé lundi leur entente pétrolière et prôné une coopération renforcée tous azimuts, à l'occasion d'une...

    lundi 14 octobre 2019

    Pétrole: Moscou et Ryad signent la charte de coopération 'Op…

    Ryad: La Russie et l'Arabie saoudite ont signé lundi la charte de coopération "Opep+", appellation rassemblant les 14 pays du cartel et...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse

    jeudi 17 octobre 2019

    New York: Le géant pétrolier saoudien Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse, prévu le 20 octobre, a indiqué à l'AFP jeudi une source proche du dossier sous couvert d'anonymat.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 octobre 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché calme

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché calme au lendemain de données sur les...

    jeudi 17 octobre 2019 à 22:31

    Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en B…

    New York: Le géant pétrolier saoudien Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse, prévu le 20 octobre, a...

    jeudi 17 octobre 2019 à 22:06

    Le pétrole en hausse après un rapport contrasté sur les stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après la publication d'un rapport contrasté sur les réserves de...

    jeudi 17 octobre 2019 à 18:10

    ExxonMobil, accusé d'avoir minimisé le risque financier lié …

    New York: ExxonMobil a-t-il trompé les investisseurs et délibérément sous-estimé les risques financiers liés au changement climatique? Un juge new-yorkais vient de...

    jeudi 17 octobre 2019 à 18:08

    USA: le ralentissement des raffineries fait bondir les stock…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont bondi la semaine dernière aux Etats-Unis, les raffineries ayant fortement ralenti leur cadence au...

    jeudi 17 octobre 2019 à 17:30

    Le pétrole stable malgré des stocks américains plus importan…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après un bref accès de faiblesse à la publication des...

    jeudi 17 octobre 2019 à 12:06

    Le pétrole proche de l'équilibre, soutenu par l'accord sur l…

    Londres: Les prix du pétrole s'affichaient proches de leurs niveaux de la veille jeudi en cours d'échanges européens, dans l'attente des chiffres...

    mercredi 16 octobre 2019 à 21:37

    Le pétrole progresse, mais les craintes sur la demande mondi…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en hausse mercredi, rattrapant une partie des fortes pertes du début de semaine...

    mercredi 16 octobre 2019 à 12:42

    Le pétrole en légère baisse, craintes sur la demande mondial…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mercredi en cours d'échanges européens après deux jours consécutifs de chute, pénalisés par...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite