Logo

Le pétrole reprend son souffle

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens après un bond la veille et avant des chiffres mensuels très attendus sur l'emploi aux Etats-Unis.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre cédait 0,08% à 60,94 dollars, oscillant autour de l'équilibre depuis l'ouverture.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour octobre gagnait 0,04% à 56,32 dollars.

Jeudi, peu après la publication d'un net recul des stocks américains de brut, les prix de l'or noir avaient culminé respectivement à 62,40 dollars pour le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et 57,76 dollars pour le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., des plus hauts en un mois.

Les réserves de brut ont reculé pour la troisième semaine de suite aux États-Unis avec une baisse de 4,8 millions de barils durant la semaine achevée le 30 août, tandis que les analystes tablaient sur une baisse de 2 millions de barils.

"Les prix du pétrole ont du mal à trouver une tendance" remarque Olivier Jakob, analyste de Petromatrix, dans une note.

"Les marchés financiers aujourd'hui vont se focaliser sur les chiffres de l'emploi" aux États-Unis, un baromètre de la vigueur de la première économie mondiale, ajoute-t-il.

Les analystes s'attendent à 160.000 créations d'emplois pour le mois d'août, contre 164.000 en juillet.

(c) AwP

Commenter Le pétrole reprend son souffle


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.