Menu
A+ A A-

Le pétrole recule face aux tensions commerciales et à l'ouragan Dorian

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mardi alors que persistent les tensions commerciales de nature à peser sur la croissance économique, et donc la demande en brut, et qu'un ouragan menace le sud-est des États-Unis.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 58,26 dollars, en baisse de 40 cents, ou 0,7%, par rapport à la clôture de lundi.

À New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en octobre a cédé 1,16 dollar, ou 2,1%, pour finir à 53,94 dollars.

Selon Naeem Aslam, analyste chez Thinkmarkets, plusieurs facteurs pèsent sur les cours du pétrole: "le conflit commercial", "les craintes de récession" et "la baisse de la demande alors que l'ouragan Dorian se rapproche de la côte est de la Floride".

Washington a instauré dimanche des surtaxes de 15% sur une partie des 300 milliards de dollars de produits importés chinois, une mesure à laquelle Pékin a rétorqué en augmentant également certains tarifs douaniers. La Chine a aussi annoncé avoir déposé une plainte à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en réaction à l'entrée en vigueur de ces nouveaux droits de douane.

Le président américain, Donald Trump, a, de son côté, menacé mardi Pékin d'une guerre commerciale encore plus dure s'il était réélu.

La poursuite du bras de fer engagé entre les deux premières puissances économiques mondiales inquiète les investisseurs car il pèse sur la croissance, et par ricochet sur la demande en énergie.

Le dernier indicateur américain en date l'a illustré: l'activité du secteur manufacturier aux États-Unis s'est contractée en août pour la première fois depuis trois ans, alimentant les craintes sur la santé de l'économie mondiale.

La veille, un indicateur avait aussi montré que l'activité du secteur manufacturier en zone euro s'était contractée en août pour le septième mois consécutif.

Aux États-Unis, plusieurs millions de personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud ont par ailleurs reçu l'ordre d'évacuer les côtes, que l'ouragan Dorian devrait frôler à partir de mardi soir.

Les perturbations sur l'activité économique que cet ouragan pourrait provoquer sont de nature à ralentir la demande en énergie, ce qui pesait déjà lourdement mardi sur les prix de l'essence échangée sur le marché new-yorkais.

Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group, a relevé, pour sa part, que "l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a augmenté sa production en août pour la première fois cette année, ce qui a pesé sur les cours du pétrole".

Selon une estimation de l'agence Bloomberg, la production de l'OPEP a augmenté de 200.000 barils par jour le mois dernier, pour atteindre une production totale de 29,99 millions barils par jour (mbj).

Par ailleurs, les données sur les stocks américains seront, cette semaine, publiés jeudi au lieu de mercredi, du fait du lundi férié aux États-Unis.

(c) AwP

Commenter Le pétrole recule face aux tensions commerciales et à l'ouragan Dorian



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite