Menu
A+ A A-

Tullow renonce à céder à Total et CNOOC des parts dans un projet en Ouganda

prix du petrole ParisParis: Le groupe britannique Tullow n'a pu céder comme prévu au français Total et au chinois CNOOC une partie de ses parts dans le projet pétrolier du Lac Albert, en Ouganda, ont annoncé jeudi les parties.
Total et CNOOC auraient dû monter chacun à 44,1% du projet, mais la transaction a expiré jeudi en raison de désaccords avec le gouvernement ougandais sur son traitement fiscal.

"Depuis 2017, toutes les parties ont activement travaillé à la mise en oeuvre de l'accord d'achat. Néanmoins, malgré des discussions approfondies avec les autorités (ougandaises, ndlr), un accord sur le traitement fiscal de la transaction n'a pas pu être trouvé", a expliqué Total dans un communiqué.

Tullow Oil reste donc dans l'immédiat à 33,3% du projet, à parts égales avec Total et CNOOC.

L'accord d'achat avait été trouvé en janvier 2017 entre Total et Tullow, et CNOOC avait exercé son droit de préemption à hauteur de 50% de la transaction. Mais l'échéance pour finaliser la transaction avait ensuite dû être repoussée à plusieurs reprises.

Les réserves ougandaises du bassin du lac Albert, découvertes en 2006, sont évaluées à plus de 1,5 milliard de barils, avec des perspectives à plus de 230'000 barils par jour en production de pointe.

"Les partenaires visaient une décision d'investissement finale pour ce projet en Ouganda d'ici la fin de 2019, mais la résiliation de cette transaction devrait probablement entraîner des retards supplémentaires", a indiqué Tullow dans un communiqué distinct.

"Total poursuivra, avec ses partenaires CNOOC et Tullow, ses efforts pour permettre le développement des ressources pétrolières du Lac Albert", a dit Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total, cité dans le communiqué du groupe français.

"Nous sommes déterminés à poursuivre le travail avec le gouvernement ougandais pour résoudre les points encore en suspens. Un cadre juridique et fiscal stable et approprié est une nécessité pour les investisseurs", a-t-il ajouté.

Tullow a aussi exprimé son intention de lancer un nouveau processus de vente pour réduire sa participation.

Quant à Total, il "conserve son droit de préemption en cas de cession par l'un des partenaires de tout ou partie de sa participation", a indiqué le géant français.

(c) AwP

Commenter Tullow renonce à céder à Total et CNOOC des parts dans un projet en Ouganda



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière française Total

    TotalEnergies cède sa participation dans les champs gaziers de West of Sh…

    jeudi 27 juin 2024

    Paris: TotalEnergies va céder sa participation dans les champs gaziers de West of Shetland, en Ecosse, au groupe britannique Prax, a annoncé la multinationale jeudi par communiqué, sans dévoiler de détails financiers.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière TotalEnergies

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite