Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, toujours pénalisé par l'impasse de la crise grecque

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en début d'échanges européens, toujours pénalisés par les inquiétudes sur la zone euro alors que les négociations des responsables européens face à la crise budgétaire grecque semblaient rester dans l'impasse.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 112,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,30 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet lâchait 1,54 dollar, à 93,41 dollars. Il était tombé un peu plus tôt à 92,12 dollars, son plus bas niveau depuis fin février.

"Alors qu'une solution au niveau de la zone euro pour résoudre la crise grecque semble encore loin de se concrétiser, les marchés continuent de redouter une aggravation de la situation" et la prudence des opérateurs plombe les prix du pétrole, relevaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les investisseurs s'inquiètent de voir la Grèce, qui ploie sous une dette publique considérable, se retrouver en situation de défaut de paiement, au risque de déstabiliser le secteur bancaire européen et d'entraîner dans sa chute d'autres Etats fragiles de la zone euro.

Or, les négociations des responsables européens pour mettre au point un nouveau plan d'aide financière à Athènes sont dans l'impasse, alors qu'en Grèce la gronde sociale continue de monter, sur fond de remaniement ministériel.

"Dans un environnement où les risques financiers et économiques apparaissent de manière plus aigüe, et étant donné la hausse actuelle du dollar, la correction des prix du brut ne devrait pas s'arrêter là", estimaient de leur côté les experts de Commerzbank.

Le renchérissement du billet vert, face à un euro affaibli par la Grèce, rendait encore moins attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, et était donc de nature à pénaliser les prix du brut.

"Dans ce contexte, le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui a relevé jeudi sa prévision de consommation pétrolière mondiale pour l'année en cours n'a eu qu'un effet très éphémère sur le marché", remarquait Commerzbank.

L'AIE a relevé de 100.000 barils par jour sa prévision de demande mondiale de brut en 2011, dopée par l'Inde et la Chine, et à plus long terme, elle prévoit une croissance de la consommation de 1,2 million de barils par jour (mbj) en moyenne chaque année d'ici à 2016. Cela représente une hausse de 1,3% par an.

"Ces prévisions représentaient un soutien de poids pour le marché, mais leur rebond a été enrayé par le tableau macroéconomique d'ensemble, qui n'est pas vraiment à même de réjouir les investisseurs", soulignaient les économistes de JBC Energy.

"Des indicateurs américains sans éclat" indiquent "que la route de la reprise économique restera chaotique aux Etats-Unis", premier pays consommateur d'or noir du monde, notaient-ils.




Commenter Le brut recule, toujours pénalisé par l'impasse de la crise grecque

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite