Menu
A+ A A-

Le pétrole dégringole, miné par les stocks américains et les craintes économiques

cours de cloture aout 2019Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement reculé mercredi, lestés par la hausse des stocks de brut aux États-Unis et les inquiétudes grandissantes autour du ralentissement de l'économie mondiale.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est établi à 59,48 dollars à Londres, en baisse de 3,06% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en septembre a clôturé à 55,23 dollars, soit 3,4% de moins que la veille.

Selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), les stocks de brut aux États-Unis ont augmenté de 1,6 million de barils lors de la semaine achevée le 9 août, tandis que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à un recul de 2,5 millions de barils.

Une hausse des stocks implique une offre plus abondante d'or noir, de nature à faire baisser les cours.

Toutefois, les stocks d'essence et de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont baissé, respectivement de 1,4 million et 1,9 million de barils.

Pour Phil Flynn de Price Futures Group, ce sont plutôt les appréhensions sur le ralentissement de la croissance économique mondiale qui ont tiré les prix vers le bas.

"D'un point de vue de la demande en essence et en produits distillés, les chiffres du rapport sont excellents", a souligné l'expert.

"Mais dans le même temps, beaucoup d'investisseurs craignent qu'on s'oriente vers une récession", a-t-il ajouté, plusieurs indicateurs signalant un possible ralentissement de la croissance mondiale.

Alors que les prix du pétrole avaient bondi mardi après l'annonce du report de droits de douane américains supplémentaires sur des produits chinois, Stephen Brennock, analyste chez PVM Reports, souligne que "l'enthousiasme à la hausse s'est dissipé mercredi" après plusieurs coups durs économiques.

La production industrielle chinoise a fortement ralenti le mois dernier, connaissant sa plus faible progression en 17 ans, selon des chiffres publiés mercredi par le Bureau national des statistiques (BNS).

Un ralentissement de l'industrie de la Chine, deuxième économie mondiale, entraine une baisse de la demande mondiale de pétrole.

De plus, l'Allemagne, première économie européenne, a vu son Produit intérieur brut (PIB) se contracter de 0,1% au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent.

Dans la foulée, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans est passé temporairement mercredi sous celui des bons à deux ans, pour la première fois depuis 2007.

Ce phénomène, connu sous le nom d'"inversion de la courbe des taux", reflète la différence de rendement accordé par l'Etat américain aux investisseurs misant sur sa dette à court ou à long terme.

Particulièrement redouté des marchés financiers, il est généralement l'indicateur avancé d'une récession, ce qui a pénalisé l'ensemble des marchés financiers.

(c) AwP

Commenter Le pétrole dégringole, miné par les stocks américains et les craintes économiques



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite