Logo

Le pétrole remonte au lendemain d'une nette baisse

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se remettaient jeudi en cours d'échanges européens d'une nette baisse la veille, dans un marché qui reste prudent du fait des inquiétudes sur la demande.
Vers 09H55 GMT (11H55 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre montait de 1,09% à 63,87 dollars.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison à la même échéance valait 56,44 dollars, 1,00% de plus qu'à la clôture mardi.

"Ceux qui pariaient sur une baisse ont finalement eu raison en fin de séance hier. Des discussions seraient en cours entre Arabie saoudite et Koweït pour relancer la production en zone neutre", explique toutefois Tamas Varga, analyste pour PVM.

Selon l'agence Bloomberg, le Koweït et l'Arabie saoudite auraient entamé des discussions pour relancer la production pétrolière dans une zone neutre. La production dans cette zone, partagée entre les deux pays et qui pourrait être de 500.000 barils par jour, était arrêtée depuis quatre ans.

Edoardo Campanella, analyste chez UniCredit, attribue cependant cette chute à "la crainte principale des investisseurs": "une faiblesse de la demande dans un contexte de conflits commerciaux".

De plus, "il y a des signes d'apaisement dans le conflit autour des pétroliers qui oppose l'Iran et le Royaume-Uni, ce qui tend à peser sur les prix", a souligné Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.

Téhéran a en effet laissé entendre mercredi être ouvert à un échange de pétroliers avec Londres alors que le propriétaire du tanker battant pavillon britannique arraisonné par l'Iran dans le détroit d'Ormuz a dit espérer des progrès après avoir pu discuter avec son équipage.

Le détroit d'Ormuz, théâtre de tension depuis plusieurs mois, voit transiter l'équivalent de 21% de la consommation mondiale de produits pétroliers, selon l'Agence américaine d'informations sur l'Énergie.

(c) AwP

Commenter Le pétrole remonte au lendemain d'une nette baisse


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.