Menu
A+ A A-

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (compagnie)

prix du petrole TripoliTripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la suspension de la production du plus grand champ pétrolier du pays à cause du "sabotage" d'un pipeline "par un groupe non identifié".
"La NOC déclare l'état de force majeure sur le chargement de brut au port de Zawiya à cause de la fermeture (vendredi) des vannes par un groupe non identifié" sur une section d'un pipeline reliant le champ pétrolier d'al-Charara à Zawiya, a indiqué la NOC samedi dans un communiqué publié sur son site internet.

L'état de "force majeure" est une mesure invoquée dans des circonstances exceptionnelles qui permet une exonération de la responsabilité de la NOC en cas de non-respect des contrats de livraison de pétrole.

Le champ d'al-Charara produit 315.000 barils par jour, soit près d'un tiers de la production globale libyenne, selon la NOC.

Situé dans la région d'Oubari, à environ 900 km au sud de Tripoli, il est géré par la compagnie Akakus, une joint-venture entre la NOC, l'espagnol Repsol, le français Total, l'autrichien OMV et le norvégien Statoil.

"Cet acte criminel a obligé la NOC à déclarer la force majeure à Zawiya", terminal situé à 45 kilomètres à l'ouest de Tripoli, a indiqué le patron de la compagnie, Moustafa Sanalla.

"Les tentatives délibérées de sabotage des oléoducs et de la production pétrolière portent préjudice aux revenus pétroliers nationaux et à l'approvisionnement en électricité", a-t-il déploré dans le communiqué, affirmant que les responsables seraient identifiés et poursuivis en justice.

La production des champs pétroliers de l'ouest de la Libye est régulièrement arrêtée en raison de blocages imposés par des milices faisant office de gardes des installations pétrolières, pour réclamer des rémunérations ou pour des motivations politiques.

Plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est dirigée par deux entités rivales: le Gouvernement d'union nationale (GNA, basé à Tripoli) et reconnu par l'ONU, et un cabinet parallèle installé dans l'est et soutenu par le puissant maréchal Khalifa Haftar.

Début février 2019, l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée du maréchal Haftar, qui mène une offensive sur Tripoli depuis le 4 avril, s'était emparée sans combats d'al-Charara dans le cadre d'une opération militaire dans le sud du pays.

La NOC avait conditionné la reprise de la production au départ des groupes armés du champ pétrolier, ce qui a eu lieu début mars.

L'ANL contrôle les plus importants terminaux pétroliers dans l'est du pays, dont la gestion a été confiée à la NOC, qui tente tant bien que mal de garder sa neutralité entre les camps rivaux.

(c) AwP

Commenter Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (compagnie)


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 18 décembre 2018

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    lundi 10 décembre 2018

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    mardi 11 septembre 2018

    Libye: l'EI revendique l'attaque contre la compagnie de pétr…

    Tripoli: Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque suicide contre le siège de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC)...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 12 février 2020

    L'Opep prévoit un fort impact du coronavirus sur la demande …

    Paris: L'Opep a fortement revu à la baisse de 19% mercredi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole brut...

    mercredi 12 février 2020

    Coronavirus: L'Opep réduit sa prévision de croissance du mar…

    OPEP: L'Opep a annoncé mercredi avoir revu à la baisse sa prévision de croissance de la demande pétrolière mondiale en raison de...

    vendredi 07 février 2020

    La Russie soutient la baisse de production proposée par un p…

    Mexico: Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré jeudi que la Russie soutenait la recommandation faite plus tôt par un comité...

    jeudi 06 février 2020

    Opep: la Russie bloque une baisse de la production en répons…

    Moscou: La Russie, alliée aux pays de l'Opep au sein de l'Opep+, s'est opposée jeudi à la recommandation de son comité technique...

    mardi 04 février 2020

    L'Opep cherche une réponse à la chute des cours du pétrole

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son allié russe discutent mardi à Vienne de la possibilité d'accentuer leurs baisses...

    mardi 04 février 2020

    L'Opep discute d'une nouvelle réduction de la production de …

    Bagdad: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son allié russe discutent à Vienne d'une nouvelle réduction de la production et...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 28 février 2020 à 21:28

    Le pétrole new-yorkais encaisse sa plus lourde perte depuis …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, touchés de plein fouet par une certaine panique face à la propagation du coronavirus, ont...

    vendredi 28 février 2020 à 18:07

    Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur chute après l'ouverture des marchés boursiers américains, sous la pression de la propagation de...

    vendredi 28 février 2020 à 12:02

    Les cours du pétrole continuent de s'effondrer face au Coron…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de chuter vendredi devant la propagation de l'épidémie virale hors de Chine et ses conséquences potentielles...

    vendredi 28 février 2020 à 08:56

    Eni a sauvé les meubles en 2019, malgré un 4e trimestre diff…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni, pénalisé par la baisse des prix du pétrole brut et du gaz, a vu son...

    vendredi 28 février 2020 à 08:01

    Eni prévoit d'accélérer la cadence jusqu'en 2025, avant de p…

    Milan: Le groupe pétrolier et gazier italien Eni a indiqué vendredi prévoir une hausse annuelle moyenne de sa production de 3,5% jusqu'en...

    jeudi 27 février 2020 à 21:36

    La compagnie pétrolière Pemex annonce une perte de 18,3 mill…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 18,3 milliards de dollars...

    jeudi 27 février 2020 à 21:19

    Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur plongeon jeudi face à la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, tombant...

    jeudi 27 février 2020 à 13:09

    Les cours du pétrole toujours pénalisés par le coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole amorçaient jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, sous l'effet de la propagation de l'épidémie de coronavirus...

    mercredi 26 février 2020 à 21:42

    Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à N…

    Cours de clôture: Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 28 février 2020 Les prix du pétrole ont chuté pour une sixième journée consécutive et étaient en voie de connaître leur plus forte baisse hebdomadaire depuis plus de quatre ans alors que l’épidémie de coronavirus continue de faire des ravages sur les marchés mondiaux des actions et du pétrole.

    À 16h50, le cours du brut WTI plongeait de 5,92 % à 44.30 $ et le pétrole Brent baissait de 4,58 % à 49.36 $, après être brièvement tombé sous les 50 dollars plus tôt dans la journée.

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite