Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit, porté par la chute des stocks de brut aux Etats-Unis

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé mercredi à leur plus haut niveau depuis fin mai après l'annonce d'une chute marquée des réserves de brut aux Etats-Unis et de nouvelles menaces de Donald Trump contre l'Iran.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août s'est apprécié de 1,44 dollar ou 2,2% à Londres, pour terminer à 66,49 dollars, son plus haut depuis le 30 mai.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance a gagné 1,55 dollar ou 2,7% pour finir à 59,38 dollars, son plus haut depuis le 22 mai.

Déjà en hausse en début de séance, les cours ont bondi encore un peu plus après la diffusion du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), qui a montré une chute des stocks de brut de 12,8 millions de barils lors de la semaine achevée le 21 juin. Il s'agit de la plus forte baisse depuis septembre 2016.

Ce plongeon est la conséquence de plusieurs éléments, dont la montée des exportations de brut américain à un niveau record (3,77 millions de barils par jour) et la baisse marquée des importations de brut.

Toutefois, remarque Andrew Lebow de Commodity Research Group, "le chiffre le plus intéressant est peut-être la baisse de la production".

Si le pays reste le premier producteur mondial d'or noir, extrayant en moyenne 12,1 millions de barils par jour la semaine dernière, "cela constitue une baisse significative par rapport au record de 12,4 millions de barils par jour" atteint trois semaines auparavant, souligne M. Lebow.

Les cours du pétrole ont aussi été portés mercredi par les tensions entre Washington et Téhéran.

Après avoir souffert en mai des conflits commerciaux et des perspectives d'une demande fragile, le cours du baril a déjà repris de la valeur depuis quelques semaines avec la montée des accrochages entre les deux pays.

Nouvel épisode mercredi: Donald Trump a évoqué la possibilité d'une guerre contre Téhéran "qui ne durerait pas très longtemps", prenant le contre-pied de son homologue iranien, qui semblait jouer l'apaisement.

Le président américain a assuré ne pas espérer un tel conflit, mais ces déclarations sonnent comme un nouvel avertissement à l'Iran.

Le président Hassan Rohani a assuré de son côté par téléphone à son homologue français Emmanuel Macron que son pays ne cherchait "la guerre avec aucun pays", pas même les États-Unis, selon l'agence officielle Irna.

Enfin, les investisseurs se préparent à la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires, dont la Russie, qui se tiendra début juillet à Vienne.

"Nous estimons que les perspectives d'un ralentissement de la croissance de la demande, principalement à cause des tensions commerciales, justifieraient que les participants continuent de limiter leurs productions pour maintenir le marché à l'équilibre", ont jugé les analystes de Barclays.

Scénario moins probable, un non renouvellement de l'accord, qui entraînerait une hausse marquée de la production saoudienne et qui ferait plonger les prix, ont-ils ajouté.

(c) AwP

Commenter Le pétrole bondit, porté par la chute des stocks de brut aux Etats-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 30 mai 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, les inquiétudes sur l'inflation américai…

    Londres: Les prix du pétrole glissaient légèrement jeudi avant la publication de données économiques clefs aux États-Unis, les inquiétudes quant à une reprise...

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite