Menu
A+ A A-

Tesla : l’arrivée des voitures électriques va- t-elle influencer le prix du baril ?

Tesla : l’arrivée des voitures électriques va-t-elle influencer le prix du baril ?Les voitures électriques viennent révolutionner la manière dont nous nous déplaçons. Avec de nouvelles technologies qui leur fournissent plus d’autonomie et d’ergonomie, elles peuvent enfin venir concurrencer les voitures traditionnelles. À l’heure où tous les yeux sont braqués sur le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources, elles pourraient avoir de sérieuses cartes à jouer. En tant qu’investisseurs, il convient donc de se demander quelle sera l’influence de Tesla et des autres entreprises de voitures électriques sur le prix du baril de brut.

Quelle est l’utilisation des voitures électriques aujourd’hui ?

Tesla-1 Andy Durst

À l’heure actuelle, on estime que 3.1 millions de voitures électriques parcourent les routes du monde. Pour l’instant, 2 % des voitures achetées dans le monde sont électriques. Mais ce chiffre devrait augmenter progressivement à mesure de l’adoption de ce nouveau mode de transport. C’est en tout cas l’avis de la firme IHS Markit, qui estime que 30 % des voitures vendues seront électriques en 2040, avec 36 millions de voitures électriques sur les routes d’ici à 2025.



La plupart des grands constructeurs de voitures suivent la tendance. Renault a sorti sa Zoe, BMW sa i3, et le constructeur Tesla continue de produire ses modèles. Pour se convaincre du potentiel de ce nouveau marché, il suffit de regarder le graphique du cours de l’action Tesla Motors, qui a grimpé en flèche au cours de l’année 2017 :

Prix de l’action Tesla
Prix de l’action Tesla depuis fin 2018. Source : eToro


De plus en plus d’investisseurs sérieux considèrent donc que le marché des voitures électriques a un fort potentiel, au même titre que le marché des matières premières dont le pétrole. Mais cela suffira-t-il pour vraiment influencer le prix du baril ?


L’influence des voitures électriques sur le prix du baril

Tout l’enjeu est de savoir si nos besoins en pétrole ont atteint leur niveau le plus haut, avant de baisser. Selon les données de l’Energy Information Administration (EIA), la demande globale en pétrole atteindra 101 millions de barils par jour en 2019. Un chiffre colossal, mais qui pourrait ensuite baisser : le pic pétrolier devrait être atteint d’ici à 2025. L’EIA estime ainsi qu’il pourrait diminuer de 100 000 barils à mesure que nous nous tournons vers d’autres alternatives. Tout dépendra en réalité de l’adoption des voitures électriques. C’est le consommateur qui aura l’influence finale… À condition que les infrastructures suivent. Pour l’instant, peu de stations de rechargement des voitures électriques sont disponibles, même dans les pays comme la Chine qui voient leur utilisation grimper en flèche.

Il faut également noter que la consommation de pétrole globale n’est pas uniquement liée à l’utilisation de moteurs. Selon les données 2016 de l’EIA, les véhicules correspondent à un peu moins de 50 % des besoins en pétrole. L’aviation représente également un pourcentage important (plus de 7 %) ainsi que l’industrie (plus de 7 %). Mais la seconde utilisation la plus importante reste non liée à l’énergie : il s’agit de l’usage du pétrole pour la fabrication de composants, notamment des plastiques. Elle correspond à plus de 16 % du pétrole utilisé dans le monde et devrait augmenter jusqu’à 50 % d’ici à 2050. Le prix du baril sera donc lié à la fois à l’utilisation de l’électrique et à notre consommation de plastique.

Selon les données dont nous disposons, l’avènement des voitures électriques, même s’il venait à s’accélérer, n’influencera donc pas le cours du pétrole de manière significative dans le futur immédiat. Il faudra donc surveiller les infrastructures mises en place et les incitations de la part des gouvernements. Ce sont ces deux facteurs qui conduiront à une utilisation massive et qui pourraient vraiment influencer le prix du baril de brut dans les années à venir.



Commenter Tesla : l’arrivée des voitures électriques va- t-elle influencer le prix du baril ?


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 février 2020 à 21:14

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence...

    vendredi 21 février 2020 à 11:23

    Le pétrole en retrait sous l'effet de prises de bénéfices

    Londres: Les prix du pétrole étaient en baisse vendredi, les investisseurs empochant leurs gains après une dizaine de jours de convalescence pour...

    jeudi 20 février 2020 à 18:12

    Le pétrole poursuit sa reprise dans un marché plus optimiste

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi jeudi leur remontée amorcée il y a une dizaine de jours, aidés par...

    jeudi 20 février 2020 à 17:52

    USA: les stocks de brut en hausse pour la quatrième semaine …

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine consécutive aux Etats-Unis, selon un rapport de l'Agence américaine...

    jeudi 20 février 2020 à 12:01

    Le pétrole stable, les investisseurs rassurés par la Chine e…

    Londres: Les prix du pétrole consolidaient jeudi leur remontée depuis leur plus bas atteints au début du mois, aidés par les mesures...

    mercredi 19 février 2020 à 21:14

    Le pétrole, aidé par les sanctions contre Rosneft, poursuit …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte hausse mercredi, aidés par un ralentissement de la propagation du coronavirus...

    mercredi 19 février 2020 à 11:32

    Le pétrole convalescent bénéficie du ralentissement de l'épi…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, poursuivant leur reprise amorcée depuis le 10 février, aidés par un ralentissement des...

    mercredi 19 février 2020 à 10:00

    Rosneft: le bénéfice net a bondi en 2019 malgré le pétrole p…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi une forte hausse de son bénéfice net en 2019, malgré un incident...

    mardi 18 février 2020 à 21:52

    Le pétrole fait du surplace, persistance des inquiétudes sur…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini quasiment inchangés mardi dans un marché toujours préoccupé par l'épidémie de coronavirus et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 20 février 2020 Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la quatrième semaine de suite aux États-Unis de + 400.000 barils, s'établissant à 442,9 millions de barils.

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite