Menu
A+ A A-

Tesla : l’arrivée des voitures électriques va- t-elle influencer le prix du baril ?

Tesla : l’arrivée des voitures électriques va-t-elle influencer le prix du baril ?Les voitures électriques viennent révolutionner la manière dont nous nous déplaçons. Avec de nouvelles technologies qui leur fournissent plus d’autonomie et d’ergonomie, elles peuvent enfin venir concurrencer les voitures traditionnelles. À l’heure où tous les yeux sont braqués sur le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources, elles pourraient avoir de sérieuses cartes à jouer. En tant qu’investisseurs, il convient donc de se demander quelle sera l’influence de Tesla et des autres entreprises de voitures électriques sur le prix du baril de brut.

Quelle est l’utilisation des voitures électriques aujourd’hui ?

Tesla-1 Andy Durst

À l’heure actuelle, on estime que 3.1 millions de voitures électriques parcourent les routes du monde. Pour l’instant, 2 % des voitures achetées dans le monde sont électriques. Mais ce chiffre devrait augmenter progressivement à mesure de l’adoption de ce nouveau mode de transport. C’est en tout cas l’avis de la firme IHS Markit, qui estime que 30 % des voitures vendues seront électriques en 2040, avec 36 millions de voitures électriques sur les routes d’ici à 2025.



La plupart des grands constructeurs de voitures suivent la tendance. Renault a sorti sa Zoe, BMW sa i3, et le constructeur Tesla continue de produire ses modèles. Pour se convaincre du potentiel de ce nouveau marché, il suffit de regarder le graphique du cours de l’action Tesla Motors, qui a grimpé en flèche au cours de l’année 2017 :

Prix de l’action Tesla
Prix de l’action Tesla depuis fin 2018. Source : eToro


De plus en plus d’investisseurs sérieux considèrent donc que le marché des voitures électriques a un fort potentiel, au même titre que le marché des matières premières dont le pétrole. Mais cela suffira-t-il pour vraiment influencer le prix du baril ?


L’influence des voitures électriques sur le prix du baril

Tout l’enjeu est de savoir si nos besoins en pétrole ont atteint leur niveau le plus haut, avant de baisser. Selon les données de l’Energy Information Administration (EIA), la demande globale en pétrole atteindra 101 millions de barils par jour en 2019. Un chiffre colossal, mais qui pourrait ensuite baisser : le pic pétrolier devrait être atteint d’ici à 2025. L’EIA estime ainsi qu’il pourrait diminuer de 100 000 barils à mesure que nous nous tournons vers d’autres alternatives. Tout dépendra en réalité de l’adoption des voitures électriques. C’est le consommateur qui aura l’influence finale… À condition que les infrastructures suivent. Pour l’instant, peu de stations de rechargement des voitures électriques sont disponibles, même dans les pays comme la Chine qui voient leur utilisation grimper en flèche.

Il faut également noter que la consommation de pétrole globale n’est pas uniquement liée à l’utilisation de moteurs. Selon les données 2016 de l’EIA, les véhicules correspondent à un peu moins de 50 % des besoins en pétrole. L’aviation représente également un pourcentage important (plus de 7 %) ainsi que l’industrie (plus de 7 %). Mais la seconde utilisation la plus importante reste non liée à l’énergie : il s’agit de l’usage du pétrole pour la fabrication de composants, notamment des plastiques. Elle correspond à plus de 16 % du pétrole utilisé dans le monde et devrait augmenter jusqu’à 50 % d’ici à 2050. Le prix du baril sera donc lié à la fois à l’utilisation de l’électrique et à notre consommation de plastique.

Selon les données dont nous disposons, l’avènement des voitures électriques, même s’il venait à s’accélérer, n’influencera donc pas le cours du pétrole de manière significative dans le futur immédiat. Il faudra donc surveiller les infrastructures mises en place et les incitations de la part des gouvernements. Ce sont ces deux facteurs qui conduiront à une utilisation massive et qui pourraient vraiment influencer le prix du baril de brut dans les années à venir.



Commenter Tesla : l’arrivée des voitures électriques va- t-elle influencer le prix du baril ?


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 07 décembre 2019 à 11:14

    Mexique: Pemex confirme une découverte 'gigantesque' de pétr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine en difficulté Pemex a confirmé vendredi l'existence d'un "gisement gigantesque" d'un demi-milliard de barils équivalent pétrole (bep)...

    vendredi 06 décembre 2019 à 21:18

    Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts boursiers le 11 d…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts à la Bourse de Ryad le 11 décembre, a dévoilé...

    vendredi 06 décembre 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par...

    vendredi 06 décembre 2019 à 18:56

    L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le…

    Vienne: Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:40

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont nettement progressé vendredi, atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre après l'annonce par l'Opep et...

    vendredi 06 décembre 2019 à 11:37

    Le pétrole se stabilise en attendant la conclusion de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables vendredi en cours d'échanges européens, alors que l'Opep et ses alliés ont ouvert la porte...

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite