Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés, malgré les craintes sur la demande mondiale et la confusion autour de la date de la prochaine réunion de l'Opep.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août valait 61,59 dollars à Londres, en hausse de 65 cents par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de juillet gagnait 1,20 dollar à 53,13 dollars.

Le marché du pétrole évoluait en baisse en début de journée en Europe avant de se reprendre et de gagner du terrain.

Cette meilleure forme correspond à un large mouvement de hausse sur les marchés financiers qui prennent davantage de risques après des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

Ce dernier a déclaré à l'occasion du séminaire annuel de l'institution qu'une baisse des taux d'intérêt faisait toujours partie des outils dont dispose l'institution.

Ces déclarations sont de nature à apaiser un peu les craintes d'une demande moins forte de pétrole en raison du ralentissement économique mondial. Une consommation de pétrole moins forte se traduit en général par une baisse du prix sur le marché.

Les inquiétudes ont été nourries depuis la veille par un ralentissement brutal de l'activité manufacturière dans la région de New York en juin, qui est tombée à un niveau négatif pour la première fois en plus de deux ans.

De surcroît, le marché a été ralenti par "le fait que la Russie et l'Iran ne parviennent pas à se mettre d'accord sur la date de la réunion à venir de l'OPEP+, ce qui augmente l'incertitude".

Quelques jours avant une réunion très importante du cartel et de ses partenaires au cours de laquelle ils doivent discuter d'une reconduction ou non d'un accord de réduction de la production de brut, il était difficile de savoir quand exactement ce sommet se tiendrait.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a laissé entendre qu'une décision sur la production devrait être prise bientôt.

"Nous avons observé qu'il reste de nombreuses incertitudes actuellement sur le marché, qu'il est indispensable de prendre des décisions pour le second semestre vers la fin juin, peut-être début juillet", a-t-il déclaré à la télévision publique russe après une visite en Iran.

Concernant la "date concrète" de la rencontre des ministres de l'OPEP et de l'OPEP+, "elle doit encore être déterminée", a-t-il dit.

La prochaine réunion est toujours officiellement annoncée pour le 25 juin, mais la Russie et l'Arabie saoudite ont demandé à décaler la réunion à début juillet, ce que l'Iran refusait jusqu'à présent.

(c) AwP

Commenter Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 28 février 2020 à 18:07

    Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur chute après l'ouverture des marchés boursiers américains, sous la pression de la propagation de...

    vendredi 28 février 2020 à 12:02

    Les cours du pétrole continuent de s'effondrer face au Coron…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de chuter vendredi devant la propagation de l'épidémie virale hors de Chine et ses conséquences potentielles...

    vendredi 28 février 2020 à 08:56

    Eni a sauvé les meubles en 2019, malgré un 4e trimestre diff…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni, pénalisé par la baisse des prix du pétrole brut et du gaz, a vu son...

    vendredi 28 février 2020 à 08:01

    Eni prévoit d'accélérer la cadence jusqu'en 2025, avant de p…

    Milan: Le groupe pétrolier et gazier italien Eni a indiqué vendredi prévoir une hausse annuelle moyenne de sa production de 3,5% jusqu'en...

    jeudi 27 février 2020 à 21:36

    La compagnie pétrolière Pemex annonce une perte de 18,3 mill…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 18,3 milliards de dollars...

    jeudi 27 février 2020 à 21:19

    Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur plongeon jeudi face à la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, tombant...

    jeudi 27 février 2020 à 13:09

    Les cours du pétrole toujours pénalisés par le coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole amorçaient jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, sous l'effet de la propagation de l'épidémie de coronavirus...

    mercredi 26 février 2020 à 21:42

    Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à N…

    Cours de clôture: Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu...

    mercredi 26 février 2020 à 17:07

    USA: les stocks de brut augmentent moins que prévu

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté pour la cinquième semaine consécutive aux Etats-Unis, mais moins qu'attendu par les analystes...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 26 février 2020 Les stocks de pétrole brut ont progressé pour la cinquième semaine de suite aux États-Unis de +500.000 barils, pour s'établir à 443,3 millions de barils.

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite