Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte légèrement dans un marché toujours fragile

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement remonté la pente mardi après une dégringolade d'environ dix dollars en deux semaines, alors que les tensions commerciales demeurent vives et alimentent les craintes des investisseurs sur la demande d'or noir.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a fini à 61,97 dollars à Londres, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de juillet a pris 23 cents à 53,48 dollars.

Une certaine accalmie a dominé mardi après plusieurs séances extrêmement agitées. "Les cours tentent de retrouver leurs esprits", a commenté Robbie Fraser de Schneider Electric.

L'intensification des conflits commerciaux engagés par les États-Unis ces dernières semaines pèsent fortement sur les perspectives de croissance mondiale, et donc sur les perspectives de demande mondiale en énergie.

Même les bonnes nouvelles ont des difficultés à avoir un effet sur les cours, à l'instar de déclarations saoudiennes optimistes lundi quant à la potentielle prolongation d'un accord de réduction de la production de l'OPEP et ses partenaires.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires, principalement la Russie, doivent décider de renouveler ou non son accord de limitation des extractions lors de sa prochaine réunion, dont la date est incertaine.

Les efforts de "l'OPEP+" pourraient ne pas suffire à stabiliser le marché "si nous devons faire face, non pas à une faiblesse temporaire de la croissance mondiale mais à une vraie récession, comme en 2008-2009 quand la demande mondiale avait chuté de 1,2 million de barils par jour par rapport à 2007", ont prévenu les analystes de JBC Energy.

De plus, les récentes tensions au Moyen-Orient semblent être moins vives.

"La rhétorique sur l'Iran (venue des États-Unis) est moins dure, plus concentrée sur un potentiel accord que sur une escalade", ont commenté les analystes de JBC Energy.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a affirmé dimanche que son pays était prêt à engager un dialogue "sans conditions préalables" avec l'Iran.

Les investisseurs se sont par ailleurs positionnés à la veille d'un rapport américain sur les stocks.

Pour la semaine achevée le 31 mai, les analystes estiment que les stocks de brut ont reculé de 2 millions de barils, que ceux d'essence ont augmenté de un million de barils tandis que ceux d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) sont restés stables, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AwP

Commenter Le pétrole remonte légèrement dans un marché toujours fragile


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 09 décembre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore évolué à la hausse sur la semaine dernière, selon des chiffres...

    lundi 09 décembre 2019 à 11:36

    Le pétrole perd du terrain après une semaine dominée par l'O…

    Londres: Les prix du pétrole retombaient lundi en cours d'échanges européens, après avoir profité la semaine dernières de la réunion de l'Opep...

    samedi 07 décembre 2019 à 11:14

    Mexique: Pemex confirme une découverte 'gigantesque' de pétr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine en difficulté Pemex a confirmé vendredi l'existence d'un "gisement gigantesque" d'un demi-milliard de barils équivalent pétrole (bep)...

    vendredi 06 décembre 2019 à 21:18

    Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts boursiers le 11 d…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts à la Bourse de Ryad le 11 décembre, a dévoilé...

    vendredi 06 décembre 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par...

    vendredi 06 décembre 2019 à 18:56

    L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le…

    Vienne: Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:40

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont nettement progressé vendredi, atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre après l'annonce par l'Opep et...

    vendredi 06 décembre 2019 à 11:37

    Le pétrole se stabilise en attendant la conclusion de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables vendredi en cours d'échanges européens, alors que l'Opep et ses alliés ont ouvert la porte...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite